Actualité

Douala: le gouverneur du Littoral sursoit la tenue de l’AG de la SMID

0
Prévue le 25 mars 2021 au Castel Hall de Bonapriso sur convocation de son Président du conseil d’administration (PCA), Dr Fritz Ntonè Ntonè, l’Assemblée générale de la Société métropolitaine d’investissement de Douala devra attendre.
Ainsi en a décidé le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua dans une correspondance adressée au Dr Fritz Ntonè Ntonè le 10 mars 2021. « Étant donné qu’une procédure concernant la SMID est pendante devant les juridictions et qu’un administrateur provisoire a été désigné », l’autorité administrative demande à son destinataire de « patienter le règlement définitif du contentieux judiciaire avant la tenue sereine de cette Ag »

Sollicité pour marquer sa non objection quant à la tenue de l’Ag et la prise des dispositions sécuritaires, le gouverneur s’était montré favorable. Mais avec l’actualité tumultueuse à la SMID, le gouverneur du Littoral a fait volte-face. En effet, la SMID fait face depuis quelques mois à un conflit de leadership entre l’ancien délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD) qui occupe actuellement la  présidence du conseil d’administration et le maire de la ville, le Dr Roger Mbassa Ndinè, pour qui,  ce poste devrait revenir de droit conformément aux statuts de la SMID.Le 12 février 2021, le Tribunal de Première instance (TPI) de Bonanjo (Douala) a mis la SMID sous administration provisoire pour une durée de six mois, en désignant comme administrateur, l’expert-comptable François Maurice Njoh. La requête avait été portée au tribunal par le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine. Une décision de justice rejetée par la direction de la SMID qui a fait appel, la qualifiant de « coup de force » par le maire de Douala. « La CUD qui est certes actionnaire de référence (23%), n’est pas actionnaire majoritaire. Elle ne dispose donc pas de droits spéciaux, et il est regrettable que tous les actes aient pour objet jusqu’à nos jours, d’entraver la bonne marche de la société et la réalisation des projets pilotes malgré les différents courriers et rencontres faits par le passé », a fait savoir la direction de l’entreprise qui demande au maire de Douala d’attendre avant la tenue de l’AG du 25 mars désormais annulée.

Créée en 2018 avec un capital de 5,4 milliards de FCFA, la SMID est une société d’économie mixte dont la durée de vie est de 99 ans. Le coût de l’action est de 10 000 FCFA et chaque souscripteur avait pris au minimum 15 actions. Le dividende annuel par action est évalué à 1360 FCFA pour un taux de rentabilité interne de 17,3%. Le délai de récupération étant de 6,6 ans. Sur le long terme, la SMID ambitionne de mobiliser une enveloppe globale de 1400 milliards de FCFA pour  la réalisation de certains grands projets dans la capitale économique.

Tests covid Tests désormais obligatoires pour les élèves et personnels enseignants.

Previous article

Douala La C.u.d soutien l’entrepreneuriat féminin

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité