culture

Lecture

0

La Cud promeut la culture de la  lecture

La Salon du livre de Douala, (Salido) a ouvert ses portes, mercredi 17 novembre 2021 à la salle des fêtes d’Akwa.

 C’est un secret de polichinelle, la lecture est loin d’être la tasse de thé des camerounais en général et des citadins de la métropole économique en particulier. Ils  sont  très souvent préoccupés à résoudre les problèmes du tain-train quotidien. À cela s’ajoute, l’absence d’une bibliothèque municipale. Initié par la communauté urbaine de Douala,  Ce salon du livre dont le ruban symbolique a été coupé mercredi, 17 novembre 2021 par Armand Métha, Secrétaire général de la Cud représentant le maire de la ville, vise sans doute, raviver la flamme de la lecture auprès de ces populations. La tâche ne sera bien évidemment pas facile au regard du peu d’engouement observé lors de l’ouverture de cette première édition du Salido.

Le salon se tient pendant trois jours et sera meublé par diverses activités à savoir le concours de la lecture à voix haute destiné aux tout-petits des écoles primaires, le concours de la dictée pour les élèves du secondaire, des séminaires et des dédicaces de livres. Pendant ces trois jours, nous aurons des travaux dont les thèmes sont axés sur le livre. C’est aussi le moment de rencontre des acteurs de l’industrie du livre et de la littérature pour discuter de l’avenir de l’édition et du livre au Cameroun. Le salon se referme vendredi, 19 novembre 2021.  «Vendredi, nous allons clôturer par la distribution des livres à certains établissements scolaires et la distribution des prix littéraires. Vous voyez que tout cela s’appuie sur le livre et l’importance que la Communauté urbaine de Douala et la ville de Douala accorde à la question du livre. Au cours des prochaines éditions, si nous sommes sollicités plus tôt, nous prendrons des dispositions pour que tout se passe dans des meilleures conditions», promet le Sg de la Communauté urbaine de Douala.

Concernant la question de la construction d’une bibliothèque municipale, le représentant du maire de la ville a fait savoir que le sujet préoccupe l’exécutif communautaire. « Nous pensons à la construction d’une bibliothèque municipale. Nous avons des livres en stock, mais il faut trouver un espace qui cadre avec les exigences d’un tel établissement d’une bibliothèque. Nous avons beaucoup de livres en stock, nous recevons des dons, même si nous distribuons aussi. L’essentiel étant que le livre soit utilisé que ce soit dans le cadre de la bibliothèque scolaire ou de la bibliothèque municipale», indique Armand Métha. 

La cud promeut la culture de la lecture

Previous article

Modernité Douala se dote des kiosques modernes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in culture