Actualité

VOIRIE URBAINE : La reprise des chantiers redonnent un brin d’espoir aux populations

0


C’est dans une série de communiqués que le Maire de la Ville, Roger Mbassa Ndinè a annoncé le démarrage des travaux d’aménagement de la voirie urbaine et du désenclavement des quartiers à la faveur du départ volontaire des populations.

La Communauté Urbaine de Douala a relancé des travaux d’aménagement de la voirie urbaine dans la ville de Douala. C’est le cas des travaux de réaménagement d’une voie en pavés au quartier Ngonsoa dans l’Arrondissement de Douala 2è et le bitumage du tronçon Nyalla Rail – Pharmacie Luxia dans l’Arrondissement de Douala 3è. Ce dernier entre dans le cadre des chantiers prescrits par le Chef de l’Etat, Paul Biya en vue de l’amélioration de la mobilité urbaine pendant le CHAN 2019 que le Cameroun a abrité en janvier- février 2020 et la CAN 2021 que le Cameroun va abriter du 6 janvier au 9 février 2022, mais aussi du désenclavement de certains quartiers. Ces sont des travaux qui entrent dans le cadre du financement du Plan d’Urgence Triennal (PLANUT) débloqué depuis 2018. Seulement, certains de ces chantiers étaient en arrêt du fait de l’attente des indemnisations promises aux propriétaires des habitations situées tout le long des emprises desdits tronçons.

Le lancement officiel des paiements des indemnisations des personnes victimes de perte de droits fonciers et/ou de destruction des biens dans le cadre des travaux d’aménagement de certaines voiries dans la ville de Douala a eu lieu le 6 août 2021 dans la salle de banquet de la préfecture du Wouri. Ce qui justifie la reprise des travaux qui s’étaient arrêtés soit à la phase d’implémentation, soit à la phase de constructions des caniveaux. «Après le paiement, il leur a été accordé un délai raisonnable pour que les concernés déguerpissent par eux-mêmes leurs habitations situées sur les emprises. Ce que nous avons observé avec beaucoup d’admiration et de satisfaction la semaine dernière au quartier Ngonsoa. Permettant à la Communauté de ne pas déployer les agents de la police municipale et toute la logistique qui va  avec», confie un cadre de la Direction de l’entretien et de la Construction des Infrastructures.

Permettant ainsi à la China Road and Bridge Cooporation Cameroon Office (CRBC CO) d’entamer sereinement les travaux de construction d’une voie secondaire sur le tronçon Nyalla Rail- Commissariat 14è qui permettre de voie contournement au corridor aux délégations officielles de la CAN 2021. Il s’étend sur un linéaire de 1,4Km selon les caractéristiques suivantes : chaussée (structure: concassés 0/31.5 en fondation- Grave bitume en base et BB 7 en couche de roulement) de 7,5 ml de large avec assainissement longitudinal (caniveaux), un ouvrage de soutènement et deux giratoires. De même qu’à l’entreprise, l’Entreprise SEMIC BTP se reprendre les travaux de construction d’une route en pavé au quartier Ngonsoa. En revanche, sont toujours attendus le démarrage des travaux de la 2è phase du Projet de Développement des Villes Inclusives et Résilientes (PDVIR). D’un financement de 43 milliards FCFA de la Banque Mondiale, le PDVIR consistera aux travaux de construction  des voiries urbaines, des drains et d’autres commodités dans les Communes d’arrondissement de Douala 3è et 5è.

Annoncés par le Maire de la ville de Douala Roger Mbassa Ndinè pour démarrer en octobre 2021, l’exécution piétine, pourtant la société adjudicatrice du marché a déjà reçu la lettre d’engagement et l’enveloppe de la première partie du financement d’un montant de 20 milliards FCFA. Et pour cause, les riverains affectés par le projet attendaient de percevoir leurs indemnisations. Ce qui est effectif depuis le 6 août 2020  au cours d’une cérémonie officielle présidée par le Préfet du Wouri, Benjamin Mboutou avec à ses côtés le Maire de la Ville, et de la Coordonnatrice du PDVIR, représentant le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain (Minhdu). Une indemnisation rendue possible grâce à un financement obtenu par la Mairie de la ville de Douala auprès de la banque UBA d’un montant de 3,5 milliards FCFA. «Malheureusement, on observe des petits malins qui trainent le pied à partir d’eux-mêmes après avoir déjà perçu leurs indemnisations. S’ils persistent nous serons dans l’obligation d’utiliser la méthode forte, ce que nous ne souhaitons pas.» Vivement que le PDVIR démarre pour que les populations aspirent dans les plus bref délais à un réseau routier praticable. Son état actuel étant les plus déplorables.

Mathieu Nathanaël NJOG

COMMUNE DE DIBOMBARI : Le 1er Adjoint traine le Maire au TCS

Previous article

Vaccin contre le Covid 19 .

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité