Education

9EME EDITION DES JOURNEES DE DEVELOPPEMENT DURABLE

0

 

Les déchets,  une source de richesse

« Il revient à tous de penser et d’organiser ce secteur pour sa meilleure rentabilité » a indiqué  Le maire de Douala, Dr Roger Mbassa Ndinè     à  l’occasion de la 9e édition des Journées du développement   tenue  à la salle de faite d’Akwa, les 11 et 12 novembre 2022.

 « Valorisation des déchets dans la ville de Douala : défis, enjeux et perspectives », c’est le thème de la 9e édition  des journées de développement durable (JDD). Un thème évocateur dans un contexte  où  la question de la gestion des déchets urbains se pose avec acuité.  Eu égard à la forte  croissance démographique, leur   volume  augmentent  sans cesse.   Les statiques  de la mairie  indiquent  que  Douala « abrite environ 3,5 millions d’âmes qui produisent en moyenne 2 143 tonnes de déchets ménagers par jour. Proportionnellement, s’agissant des déchets ménagers et assimilés, les déchets végétaux constituent la fraction la plus importante (63,2% environ 1002 tonnes/jour), suivi des textiles simples et hygiéniques (10,5%), puis des plastiques souples (4,9%), des plastiques durs (2,2% environ 34,8 tonnes/jour) et des autres types de déchets (6%), notamment le bois, les métaux, les déchets dangereux, le verre, les déchets électriques et électroniques, le caoutchouc, les pneus et les gravats »  Ce volume énorme   de déchets n’est pas sans conséquence sur l’environnement.

Il  est bon que tout ne soit pas enfoui, que tout ne soit pas jeté 

Rappelant les missions des collectivités territoriales décentralisées en matière de  protection de l’environnement et  les objectifs du développement durable, le maire de Douala a exhorté les citadins à un changement de mode de vie car la survie de la planète, dit-il, dépend de ceux qui y habitent, autrement dit, elle dépend de nous. En ce qui concerne  spécifiquement les déchets, il est bon que tout ne soit pas enfoui, tout ne soit pas jeté : « Nous pouvons  recycler  beaucoup de chose que nous produisons  et faire en sorte que la durée de vie des sites de décharge soit prolongée mais aussi pour  que nous puissions  réutiliser certaines matières alors  qu’elles peuvent encore être utiles ».

Fort de cela, la mairie de Douala  veut se lancer dans  la valorisation des déchets  par le renforcement du tri sélectif. Aussi a-t-elle consacré cette  9e édition des JDD  à l’information et à la sensibilisation du grand public  sur les activités de tri et de valorisation des déchets ménagers produits dans la ville de Douala, à la  présentation des projections de la Ville en matière de valorisation des déchets récoltés dans la ville,  à la présentation des initiatives existantes , à la présentation de l’état des lieux   de la gestion des déchets   ,  à la mise  en évidence les enjeux et défis liés à la valorisation des déchets,  à la communication sur la stratégie de gestion des déchets solides.     Douala a besoin, a affirmé l’édile  de Douala, Dr Mbassa Ndinè, d’ouvrir de nouvelles fenêtres d’opportunités en créant une véritable économie autour des déchets à travers le renforcement et la structuration de ce secteur plus que prometteur ».

«  Nous sommes tous dans une sorte de transition climatique,  a conclu, le maire de Douala et  nous souhaitons à travers  des déchets   produire du phosphate,  de l’énergie et  bien  de choses qui  peuvent être  utiles à l’homme et réduire la pressions que celui-ci  exerce sur  l’environnement ».

 

Lutte contre la corruption au Cameroun

Previous article

LEO LAGRANGE OFFRE UN CENTRE DE LOISIR ET UNE BIBLIOTHEQUE AUX ENFANTS D’EKITE 2

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Education