Actualité

BUDGET A MI PARCOURS DE LA VILLE DE DOUALA : LE PREFET DU WOURI EXPRIME SA SATISFACTION

0

Le préfet du Wouri exprime sa satisfaction

52%, c’est le taux de recouvrement du budget de l’exercice en cours de la métropole économique réalisé au 30 juin 2022. En valeur absolue, cela représente la bagatelle somme de 30 milliards de Fcfa déjà recouvré au 30 juin. Une performance saluée par le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou qui présidait les travaux de la session de la communauté le 29 juin dernier  consacré à l’évaluation à mi-parcours  du budget en cours. « Il s’agit d’une session du conseil de la Communauté à mi-parcours. En lisant les documents qui ont été mis à notre disposition et en observant ce qui se passe sur le terrain, nous sommes satisfaits. Au 30 juin, il y a beaucoup de choses qui ont été faites et je suis justement venu les encourager d’aller de l’avant. Au 30 juin, ils étaient déjà à près de 30 milliards de Fcfa recouvrés. C’est une bonne performance, parce que nous sommes déjà là à près de 52%  de taux de recouvrement. Je pense pour ma part que d’ici la fin de l’année, ils pourront atteindre les 90% du taux de recouvrement de ce budget qui avait été voté en décembre dernier », se réjouit l’autorité administrative. Avant de poursuivre « Face à ces efforts qui sont faits, nous pensons que les populations pourront bénéficier des meilleures conditions de vie. Et cela s’observe déjà. Vous savez que nous sommes à la période des grandes pluies ; mais de moins en moins, nous enregistrons des inondations lamentables dans les quartiers que vous connaissez. Si nous continuons sur cette lancée avec l’appui des populations et leur participation, nous n’allons pas enrayer totalement les inondations, mais nous pourront atténuer ses effets . Il en a de même pour le désordre urbain». L’enveloppe budgétaire de la Communauté urbaine de Douala avait été adoptée  à la somme de 58 milliards, puis revue à la hausse en janvier dernier à la somme de  61 milliards.


CAMEROUN : LA CDHC DEPLORE DES FREINS A LA REALISATION DES DROITS DE LA FEMME AFRICAINE

Previous article

LITTORAL-NOSO : LA MONTEE EN PUISSANCE DE LA TRAITE DES PERSONNES INQUIETE LE CHRAPA

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité