Actualité

CAMEROUN : ACCELERER LA TRANSITION DU CAMEROUN VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE.

0

Tel est le thème d’un forum qui s’est tenu à Douala vendredi le 11 mars 2022. Pour les organisateurs, il est question de sensibiliser sur une économie qui s’efforce d’éliminer les déchets et la pollution, maintient les ressources en circulation le plus longtemps possible tout en favorisant la régénération de la nature.

Des institutions gouvernementales, des élus locaux, des parlementaires, opérateurs du secteur privé, organisations de la société civile, universités, partenaires techniques et financiers ont pris part au forum sur l’économie circulaire qui a eu lieu vendredi 11 mars 2022 à Douala. Selon le mouvement Game Changers et son partenaire d’exécution, Namé Recycling, le but est: sensibiliser aux opportunités inexplorées dans une économie circulaire en identifiant, présentant et célébrant les initiatives circulaires au Cameroun dans différents secteurs; Fournir une approche futuriste aux parties prenantes pour construire et faire évoluer une économie circulaire en fournissant une plate-forme pour partager des idées, réseauter et apprendre des praticiens de l’économie circulaire; Amplifier les messages climatiques et localiser les engagements de la COP26 au Cameroun.

Autres objectifs est: mobiliser les acteurs étatiques et non étatiques pour prendre des engagements concrets en faveur de la transition vers des modèles d’exploitation à faible émission de carbone grâce à des modèles économiques circulaires; Démontrer comment la circularité dans les entreprises et les institutions pourrait être utilisée comme une stratégie solide pour faciliter l’accès à de nouveaux marchés, générer des solutions innovantes et réduire les coûts.

Opportunités

Pour mieux comprendre, les conférenciers expliquent que contrairement au modèle économique linéaire actuel dans lequel nous «prenons-fabriquons-consommons et jetons», l’économie circulaire offre la possibilité d’utiliser les ressources à leur valeur maximale et de les réutiliser en continu plutôt que de les jeter. L’exploitation des ressources naturelles et l’agriculture sont les principaux contributeurs à l’économie camerounaise. Cependant, ces secteurs sont fortement touchés par la surexploitation et le changement climatique avec un impact négatif sur l’économie nationale et le bien-être des communautés locales dont les moyens de subsistance dépendent de ces ressources. Pour préserver les ressources du pays et réduire les impacts du changement climatique, il faut réduire la consommation des ressources naturelles et mettre en place des modes de production toujours plus responsables.

Obstacles

Nous apprenons qu’au-delà de l’intérêt naissant du Parlement et du gouvernement, il existe un faible niveau de sensibilisation nationale, la majorité des entreprises et des industries n’étant pas encore activement impliquées dans des activités de production vertes, durables ou circulaires. La plupart des activités industrielles se caractérisent actuellement par une utilisation intensive des ressources naturelles, des technologies à forte intensité de carbone et la génération de tonnes de déchets qui dégradent l’environnement. La majorité des consommateurs sont encore majoritairement ignorants de l’économie circulaire, comme en témoignent par exemple les mauvais modes de gestion des déchets des consommateurs.

Linda Mbiapa

 

COOPERATON DOUALA -BORDEAUX :DR ROGER MBASSA NDINE SATISFAIT DU CHANTIER JEUNE

Previous article

 » SAVE THE DATE « 

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité