Actualité

Cameroun : la CDHC préoccupée par la recrudescence des cas de violences sexuelles à l’endroit des femmes âgées en milieu rural

0

À l’occasion de la 32e édition de la célébration de la Journée internationale des Droits des personnes âgées le 1er octobre 2022, la Commission des droits de l’homme du Cameroun (CDHC) insiste sur la nécessité de redoubler d’efforts dans la protection des femmes âgées contre les abus sexuels et contre toute discrimination basée sur le genre. 

La Journée internationale des Droits des personnes âgées célébrée le 1er octobre 2022 a eu pour thème: “La résilience et les contributions des femmes âgées ». Dans une déclaration signée du président de la CDHC, James Mouangue Kobila, l’on peut lire que conformément aux termes du Protocole à la Charte africaine des Droits de l’homme et des Peuples relatif aux Droits des personnes âgées adopté le 31 janvier 2016, ratifié par le Cameroun le 28 décembre 2021, est considérée comme une personne âgée “ une personne d’au moins 60 ans”. Il est aussi dit que selon les statistiques publiées sur le site Internet du Ministère des Affaires sociales en novembre 2018, le Cameroun compterait environ un million deux cent mille (1.200.000 personnes âgées vivant pour la majorité en zone rurale, avec une majorité relative de femmes). 

Malheureusement, d’après la CDHC, cette cible rencontre plusieurs écueils relevés dans la mise en œuvre des mesures de protection et de promotion des Droits des personnes âgées. Il s’agit notamment de: « l’absence de suivi/ évaluation de la pratique de l’ aide et du secours accordés aux personnes socialement vulnérables dont les personnes âgées; de l’élaboration du “Fichier de compétence des séniors”, qui est toujours en cours; de la stratégie du “bien vieillir”, à travers l’élaboration du tome 1 du “Guide pour le vieillissement sain et actif”, qui ne dispose pas d’un véritable outil d’évaluation; du Projet de réalisation de “La Grande Encyclopédie du Passé et du Futur” dont la mise en cuvre demeure attendue ». De plus, la Commission reste préoccupée par la recrudescence des cas de violences sexuelles à l’endroit des femmes âgées en milieu rural, pendant les 12 derniers mois.

Recommandations

La Commission recommande au Gouvernement de prendre des mesures décisives visant la vulgarisation, auprès des institutions nationales et des populations, du Protocole à la Charte africaine des Droits de l’homme et des peuples relatif aux Droits des personnes âgées, ainsi que celle du Protocole à la Charte africaine relatif aux Droits des femmes qui prévoit une protection spéciale des femmes âgées. Elle recommande au Gouvernement de mettre en place une véritable politique de formation et de recrutement de volontaires, en vue de leur intégration dans les programmes nationaux de prise en charge des personnes âgées. Au Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille il est demandé de multiplier les plateformes de discussions, en vue du partage d’expériences des femmes âgées dans divers domaines socio-économiques et culturels. 

La Commission recommande au Ministère de la Santé publique de mettre en place des stratégies de prise en compte des personnes âgées à travers la subvention du traitement des maladies dégénératives et neurodégénératives et la prise en charge des femmes âgées victimes de violences sexuelles, ainsi que celles qui sont victimes de toutes autres formes de violence qui portent atteinte à leur intégrité physique et morale. Elle suggère au  Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique d’initier, y compris en lien avec les Organisations de la société civile partenaires de ce département ministériel, des formations en vue de la promotion du dialogue intergénérationnel, afin que les personnes âgées puissent contribuer efficacement à la construction d’une jeunesse active et consciente. Enfin, la CDHC recommande au Ministère des Affaires sociales d’impliquer les organisations de la société civile couvrant pour la prise en charge des personnes âgées dans la recherche de financements extérieurs et dans la mise en œuvre de projets de promotion et de protection de leurs Droits.

Linda Mbiapa

41ème session de l’Assemblée de l’OACI : le Cameroun ambitionne de disposer d’un transport aérien moderne

Previous article

Note d’information Plafond des cartes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité