Actualité

41ème session de l’Assemblée de l’OACI : le Cameroun ambitionne de disposer d’un transport aérien moderne

0

Tel est entre autres ce que l’on retient des propos du Ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè. Il a fait une déclaration faite au nom du Gouvernement de la République du Cameroun, ce 1er octobre 2022, à Montréal au Canada en présence du Président du Conseil et du Secrétaire général de l’Organisation de l’aviation civile (OACI) ainsi que des Ministres et des Chefs de délégation des pays membres de cette prestigieuse organisation. 

Comme Ministre des Transports et en ladite occasion solennelle, Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè a évoqué ce qui est et sera fait pour l’avenir de l’aviation civile. « Monsieur le Président, Distingués délégués, Mesdames et Messieurs, l’industrie de l’aviation a été profondément perturbée, depuis 2020, par la pandémie à COVID-19. Malgré les difficultés traversées, notre secteur est resté résilient et a joué un rôle essentiel dans le maintien de la chaîne logistique ». L’autorité poursuit en ce sens qu’en termes de perspectives, le Cameroun ambitionne de disposer d’un transport aérien moderne, compétitif et durable, au service du développement économique et social du pays. « Cela se traduit par l’inscription du développement de l’aviation civile parmi les stratégies pour la croissance, notamment à travers la modernisation de ses infrastructures et les investissements dans les domaines de la sécurité, de la sûreté, de la facilitation et de l’environnement ».

En outre, selon le MINT, dans le cadre de l’amélioration continue de la sécurité et de la sûreté, l’État Camerounais poursuit son programme de mise aux normes et de modernisation des infrastructures aéroportuaires. Les efforts consentis à ce jour ont conduit à la remise du certificat de classe A à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. L’expérience acquise dans le processus de certification de cet aéroport sera capitalisée sur les autres plateformes. En matière de sûreté et de facilitation, le Cameroun a adhéré au Répertoire de Clé Publique OACI en juin 2022, ce qui lui permet d’accéder aux données des voyageurs et faciliter les procédures des postes aux frontières dans les aéroports, apprend-t-on. 

Focus sur le développement des compétences

Concernant la protection de l’environnement, le ministre fait savoir que le Cameroun prend note des conclusions de la Réunion de haut niveau sur la faisabilité d’un objectif ambitieux à long terme concernant la réduction des émissions de CO2 de l’aviation internationale, et insiste sur la nécessité de tenir compte de la situation particulière de chaque État, notamment son potentiel de développement de l’aviation, pour contribuer à l’objectif de réduction à zéro des émissions nettes de carbone d’ici à 2050.

«Pour terminer, l’atteinte de tous les objectifs opérationnels précédemment évoqués ne saurait se faire sans la disponibilité de ressources humaines compétentes et en nombre suffisant dans les différents métiers de l’aviation. C’est pourquoi le développement des compétences est un pilier important de la stratégie de développement du transport aérien. L’Ecole de Formation de la Cameroon Civil Aviation Authority, Membre du Réseau Trainer Plus, participe ainsi aux efforts régionaux de mise à niveau des compétences des personnels de l’aviation civile », a précisé le Ministre des Transports qui n’a pas manqué de solliciter le précieux appui de tous les États membres.

Linda Mbiapa

LA SEMAINE INTERNATIONALE DES INVESTISSEURS DE LA CEMAC

Previous article

Cameroun : la CDHC préoccupée par la recrudescence des cas de violences sexuelles à l’endroit des femmes âgées en milieu rural

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité