Non classéSanté

Campagne de vaccination anti-Covid-19

0

Le gouvernement projette vacciner 20% de la population d’ici mai 2021

Plusieurs doses de vaccins, de différentes variétés seront livrés dans les prochains jours afin d’accélérer la campagne de vaccination lancée le 12 avril dernier à Yaoundé. Objectif rattraper le aretard pris.

Après le retard à l’allumage enregistré dans le lancement de sa campagne de vaccination contre le Covid-19, le gouvernement veut mettre le pied sur l’accélérateur. Après l’acquisition dimanche 11 avril dernier de 200.000 doses du vaccin Sinopharm, offertes par la République Populaire de Chine et qui a permis le lancement de la campagne de vaccination, une seconde livraison de 391.200 doses du vaccin européen Astrazeneca, acquises dans le cadre de la facilité du programme Covax est attendue demain samedi, 17 avril 2021 a annoncé le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie mardi, 14 avril lors la conférence presse conjointe, Mincom, Minsanté. Ce chiffre sera porté à un peu plus de 1.52 millions de doses avant la fin du mois de mai 2021 a-t-il indiqué. D’autres variétés de vaccins seront également disponibles à l’instar  du vaccin américain Johnson & Johnson dont une commande 4.000.000 de doses a été conclue le 7 avril 2021  entre le gouvernement Camerounais et l’Union africaine à travers l’Africa Cdc (Africa Centres for Diseases control and prevention, Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, agence de santé publique de l’Union africaine). L’Ordre national des médecins du Cameroun a aussi fait un don de 1200 doses du vaccin Sputnik V au gouvernement. D’autres structures privées s’apprêtent également à acquérir sous l’encadrement du gouvernement des vaccins. À travers ce large éventail, le gouvernement ambitionne vacciner 20% de sa population d’ici le mois de mai 2021.

Reste cependant à convaincre les populations très sceptiques et dubitatives à se faire vacciner malgré les assurances du gouvernement et de la communauté scientifique. « La pandémie du Covid-19 continue de servir. Le vaccin apparait de l’avis général comme la réponse la plus incontournable et la plus conséquente pour préserver les vies des populations. C’est pourquoi le gouvernement de la République a entrepris des démarches nécessaires en vue de l’obtention des vaccins. C’est dire que l’intensification de la riposte nationale contre le Covid-19 par l’administration des vaccins aux populations est une option de responsabilité, une décision d’une impérieuse nécessité», martèle René Emmanuel Sadi, le ministre de la Communication. Avant d’ajoute « Nous exhortons des camerounais et des camerounaises à accepter le vaccin. Le gouvernement de la République a décidé que le vaccin sera facultatif. Mais les assurances que nous donne le Conseil scientifique rassure les camerounais qu’à la nécessité de se faire vacciner à la fiabilité du vaccin. Les vaccins viennent en appui à toutes les mesures  prises avant par le gouvernement sous la haute autorité du président de la République». « Je voudrais dans ce sens encourager les populations à se faire vacciner contre le Covid. Il est de la responsabilité de tous et de chacun», appuie le Minsanté

Financement: Ecobank Cameroun lance le programme « Ellever » pour dynamiser les entreprises féminines

Previous article

Obsèques

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Non classé