Santé

Covid19 : les cybercriminels infestent la toile

0

Les cybercriminels profitent de la pandémie du coronavirus pour propager des logiciels malveillants via des fake news ou autres messages d’information. Leurs objectifs : voler des données personnelles des internautes.

Alors que les chiffres de l’OMS à la date du 25 mars 2020, font état de 413.467 cas confirmés et 18.433 morts à travers le monde dont 29 morts en Afrique sur les 1664 cas confirmés, les cybers criminels ont pris le cyber espace en otage.

Selon AVAST Software, ces hackers profitent de l’intérêt que les gens manifestent autour de l’actualité liée au coronavirus, pour user de ruses et de stratagèmes, afin de soutirer les données personnelles des internautes et pirater des comptes.

Leur mode opératoire est simple et très banale. Soit ils vous envoient un email, soit ils vous invitent à cliquer sur de faux liens de l’OMS en rapport avec des infos de dernière heure sur le covid-19. Faites attention ! il s’agit des virus informatiques, susceptibles de prendre contrôle de vos appareils et dans la foulée dénicher par exemple des détails sur votre compte bancaire.

Pour suivre l’actualité de près, l’on vous recommande le site de l’OMS. Et pour vous protéger de la désinformation et des malware liée au coronavirus, vous pouvez suivre ces 5 conseils.

Cinq conseils pour vous protéger

  1. Vérifiez vos sources. Ne vous fiez qu’à des sources fiables et des informations précises et bien étayées.
  2. Comme toujours, ne cliquez pas sur des liens figurant dans des emails venant d’expéditeurs inconnus.
  3. N’ouvrez pas de pièce jointe. Même si vous en connaissez l’expéditeur, vérifiez toujours leur légitimité.
  4. Examinez le lien du site web. Il doit être bien épelé et ne doit pas comporter d’élément anormal (un chiffre en plus, par exemple).
  5. Réfléchissez au mode de partage de l’information. N’importe qui peut créer une publication Facebook, une chaine WhatsApp ou un tweet.

Retrouvez ci-dessous des exemples de malware ou virus informatiques

Source AVAST

28e sommet Afrique-France : par ici les maires !

Previous article

Mbanga : une ville sur perfusion hydraulique

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Santé