Actualité

Décès de Martinez Zogo: appel à la mise en place d’une Commission d’enquête spéciale et indépendante

0

Au cours d’une rencontre organisée lundi 23 janvier 2023 à Douala, Kah Walla du Cameroon People’s Party; Albert Moutoudou, de l’UPC MANIDEM; Sam Mbaka de l’Alliance des forces progressistes; Djeukam Tchameni (MDI); Njang Denis de Popular Action Party ont exigé que justice soit rendue pour le cas de Martinez Zogo et tous les autres journalistes «ayant eu le malheur de subir des violences diverses dans l’exercice de leurs fonctions». Ils veulent que l’on mette en place une Commission d’enquête spéciale, conduite de manière indépendante et expéditive par un expert reconnu en criminologie;

De plus, disent-ils, cette commission devrait être composée d’un membre de la profession judiciaire, d’un membre du clergé, d’un journaliste d’investigation et d’un membre de la société civile…Le rapport attendu de cette commission devrait être déposé sous quinzaine avec les conclusions amenant à l’arrestation immédiate des auteurs de ce crime crapuleux!

Des citoyens appelés à se mettre en noir ce mercredi

Face aux médias, les interlocuteurs exigent aussi que toutes les personnes détenues arbitrairement et victimes de procédures judiciaires illégales et inéquitables soient libérées. «Nous voulons que  le Gouvernement nous rende des comptes de manière intégrale sur la gestion des fonds publics tels que les y oblige les différents lois et règlements de notre pays. En particulier sur les scandales dénoncés aussi bien par les partis politiques, les organisations de la société civile que les journalistes tels que Martinez Zogo. Toutes les intimidations et les violences à l’égard des citoyens qui osent exiger la transparence et la bonne gouvernance cessent immédiatement. Nous sommes déterminés à faire échec à toutes ces personnes qui croient pouvoir impunément se livrer à toutes sortes d’actes arbitraires pour préserver leur pouvoir et leurs intérêts! Nous réaffirmons notre détermination à résister et à ne pas céder à la peur! Pour que recule cette violence et cette injustice, nous appelons les citoyens camerounais à user de tous les moyens non violents possibles pour agir contre les auteurs de ces abus et actes inacceptables! En signe de solidarité et de protestation, nous invitons les citoyens camerounais à se mettre en noir. En noir ce mercredi 25 janvier 2023 en soutien aux journalistes meurtris, emprisonnés et en danger! En noir ce vendredi 27 janvier pour toutes les victimes de l’injustice et l’arbitraire qui tuent chaque jour ce pays! Nous sommes plus que jamais disponibles pour toute initiative qui vise à s’attaquer aux racines profondes et systémiques de cette situation de plus en plus délétère que connaît le Cameroun. L’heure est grave. Agissons ensemble pour sauver notre pays».

Linda Mbiapa

La communauté internationale saisie sur l’affaire Martinez Zogo

Previous article

MAIRIE DE DOUALA : LA VOIX DE LA CITE DISTINGUEE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité