Actualité

Décongestion des prisons : le président BIYA actionne la constitution

0

Après des appels incessants de la communauté internationale, de certains partis politiques de l’opposition et des membres de la société civile, le président de la république vient de procéder à la signature d’un décret, portant commutations et remises des peines, de certains prisonniers.objectif, éviter une contagion de masse au covid-19, dans nos prisons.

En attendant la liste des heureux bénéficiaires de cette grâce présidentielle, c’est un ouf pour de nombreux proches de prisonniers à travers le pays qui n’attendent que l’exécution de cette décision du chef de l’État.

Via ce décret du 15 avril 2020, portant commutations et remises de peines visant les personnes définitivement condamnées à la date de signature de la présente décision, le chef de l’Etat vient répondre a un besoin pressant de portée sanitaire.

En effet, au vue de la progression fulgurante des cas d’infections au covid-19 dans le monde, y compris au Cameroun, le président par cet acte, voudrait ainsi éviter, la survenue du pire dans nos pénitenciers surpeuplés, où la promiscuité côtoie l’insalubrité.

« Quand nous nous connaissons comment est disposé l’univers carcéral, il est de bon ton que cette décision intervienne, afin de se positionner dans la lutte contre le coronavirus », se réjouit Dr. Louison ESSOMBA, enseignant de droit public à l’université de de Douala.

Cet analyste très pointu des actes politiques, souligne que  » la décision du président de la république, est issue d’une base constitutionnelle. Il exerce là son pouvoir de grâce que lui confère la constitution. C’est donc en toute légalité, que le chef de l’État vient de signer cet important texte, qui participe de la lutte contre la surpopulation carcérale d’une part et la lutte contre le coronavirus d’autre part ».

Elthon Djeutcha

Ci-dessous le décret du président de la république.

Infos covid-19 : le NOSO se contente du « réchauffé »

Previous article

Coronavirus et décongestion des prisons : Paul Biya « se libère mais ne libère pas… »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité