Economie

DOUALA :IL FAUT SAUVER LA SMID A TOUT PRIX !

0

François Maurice Njoh a jusqu’au 24 juin 2022 pour achever sa mission. Le bail de l’administrateur provisoire a, à nouveau, été prorogé le 16 juin 2022 par le Tribunal de première instance de Bonanjo.

9 jours, c’est le temps que devra encore passer François Maurice Njoh à la tête de la Société métropolitaine d’investissements de Douala, (Smid). L’administrateur provisoire de la Smid a vu son bail prorogé à nouveau le 16 juin 2022 à travers l’ordonnance N° 798, du Tribunal de première instance de Bonanjo. «Vu les articles 1er et 2 al (1) de la Loi N°92/088 du 14 août 1992 fixant certaines dispositions relatives à l’exécution des décisions de justice modifiée par la Loi N° O97/18 du 7 août 1997 et la suspension d’exécution de l’Ordonnance N°068/HH du 12 février 2021 et ses conséquences», se fonde, Djapité Ndoumbe Quentin, le président du Tribunal de première instance de Bonanjo.

Cette prorogation qui a pris effet le 16 juin 2022 court jusqu’ au 24 juin 2022. Elle porte à 12 mois le mandat de cet expert-comptable à la tête de la Smid conformément aux textes de l’Acte uniforme Ohada sur le Droit des sociétés commerciales. « Nous prorogeons le mandat de Mr. Njoh François Maurice, Administrateur provisoire de la Société Métropolitaine et d’investissement de Douala (SMID S.A) jusqu’au 24 juin 2022, portant ainsi la durée totale de son mandat à 12 mois conformément à l’Article 160-2 (3), de l’Acte uniforme Ohada sur le Droit des sociétés commerciales», motive Djapité Ndoumbe Quentin.

François Maurice Njoh, devra au cours de ce laps de temps, procéder à la convocation dans les délais impartis, des sessions portant sur la désignation des représentants des actionnaires des catégories C et D au Conseil d’administration de la Smid, l’Assemblée générale ordinaire, et son Conseil d’administration. Des sessions au cours desquelles seront choisis de nouveaux administrateurs devant siéger  au Conseil d’administration, un nouveau Président du Conseil d’administration et un nouveau directeur général.

En effet, il faut relever que depuis sa création le 17 août 2018, cette société de gestion de droit patrimonial de la ville de Douala ne jouit pas d’une santé  financière. De sources concordantes, la Smid serait exsangue financièrement et théoriquement en faillite. En  témoigne la procédure d’alerte lancée par le Commissaires aux comptes le 8 octobre 2020, conformément à l’Acte uniforme Ohada, relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d’intérêts économiques, destiné à prévenir les difficultés des sociétés commerciales ou à éviter celles-ci s’aggravent et débouchent à une cessation de paiements comme cela semble le cas actuellement pour la Smid. Dans sa correspondance du 8 octobre 2020, le Commissaire aux comptes attirait alors l’attention de l’ex délégué du gouvernement, président du Conseil d’administration sur les tensions de trésorerie suite au placement infructueux auprès de Neo Industry, de la somme 1. Milliard 528 millions 297 mille 677 Fcfa pour la construction du marché New-Deïdo. A ce jour, le chantier dont le délai d’exécution était 25 mois, n’a jamais été effectué. Bien d’autres opérations identifiées comme frauduleuses ont également été effectuées dans son compte domicilié dans les livres d’Ecobank. D’après les relevés bancaires, le compte de la Smid  au  31 août 2021, était de 26 millions 152 mille 277 Fcfa.

Créée le 17 août 2018, la Smid s’est constituée par appel public à l’épargne au terme de laquelle les souscripteurs ont adhéré à hauteur de 5,04 milliards de FCFA. La société a finalement démarré ses activités avec un capital social de 3,4 milliards de FCFA. Actionnaire unique de catégorie A, la Communauté urbaine de Douala y détient 804 millions de FCFA, (23%). 349,5 millions de FCFA sont détenus par les entreprises du secteur public (Catégorie B, 10%), 30% par les entreprises du secteur privé et les associations (Catégorie C), pour un montant de 1,05 milliard de FCFA, et par personnes physiques (Catégorie D) à hauteur de 1,2 milliard de


EMMANUEL DE TAILLY , UN BILAN ELOGIEUX

Previous article

DOUALA ,BILAN DE LA SMID S.A

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Economie