Education

« Ecole la plus propre de Douala »

0

Le maire lance la compétition

La Salle de fête d’Akwa a servi de cadre ce 28 novembre   à la cérémonie de  lancement coprésidée par le 4e adjoint du maire de la ville, madame Adzogo,  le  représentant  du gouverneur  et le représentant  du préfet du Wouri.

Vingt-huit novembre 2021 : le ton  est donné ! Le  premier concours de l’Ecole la plus propre de Douala  est lancé. Soixante  écoles dont 10 par arrondissement sont  dans  les starting blocks. Elles  ont  reçu de l’exécutif  municipal du matériel de propreté au cours d’une cérémonie  à laquelle ont pris part les officiels du Ministère de l’éducation de base pour le  Littoral, les responsables départementaux, les  chefs d’établissement dont certains   réunis au sein du Collectif  des  directeurs  des écoles primaires de Douala.

Leur représentante,  ……  s’est dite   heureuse pour l’intérêt que les autorités locales manifestent à l’égard de la jeunesse et du cadre où celle-ci acquiert le savoir. « Ce cadre, a –t-elle déclaré,   doit être  salubre, harmonieux, propice à l’apprentissage et le concours de l’Ecole la plus propre de Douala  lancé ce jour démontre l’importance  que la Mairie accorde à la qualité de l’espace de vie des apprenants ».  Loin d’être la porte ouverte au virus responsable du Covid 19, l’école propre dans laquelle on observe par ailleurs les mesures barrières doit être un excellent mur défensif contre cette pandémie.  Les établissement en compétition   ont reçu machettes, raclettes, balais, râteaux, bac à ordures et vont  rivaliser d’adresse pour décrocher le prix destiné au meilleur d’entre elles.

Soixante écoles en compétition ont reçu du matériel de propreté

Outre l’aspect salubrité, le challenge de l’Ecole la plus propre  est aussi la matérialisation de la décentralisation  soutient avec force madame Adzogo, la représentante  du Dr Roger Mbassa Ndinè, maire de Douala. D’après elles, les tout petits des écoles primaires et maternelles  doivent vivre la réalité de la décentralisation. Ils  doivent être conscients de l’existence d’un pouvoir central d’une part  et  d’autre part d’un pouvoir local,  lequel est proche d’eux,   lequel peut  résoudre certains de  leurs problèmes et prendre des initiatives en faveur  de leur bien-être.

La municipalité est appelée dans ce système décentralisé  à  accompagner les structures d’encadrement des populations. Contrairement  donc aux allégations  de certains observateurs « malvoyants », la décentralisation n’est pas une simple  vue de l’esprit à Douala,  elle s’incarne progressivement dans le réel.

Dans sa gestion de la métropole économique, les actions  innovantes de Roger  Mbassa Ndinè ne manquent pas d’émerveiller les administrés : Salon du livre, Journée de  l’urbanisme de Douala, Concours de l’Ecole  la plus propre……chaque jour, ça innove. Certes innover c’est bien mais  le faire en changeant  positivement la vie des citoyens est louable.

 

 

 

*PRÉSENTATION DE L’HOPITAL CATHOLIQUE SAINT FRANÇOIS De KRIBI*

Previous article

Projet de mobilité urbaine de Douala : Rapport définitif

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Education