Actualitéici la cité

Etat civil : Les nouveaux secrétaires d’état civil de la C.u.d formés

0

Du 02 au 05 mars dernier, ils ont pris part à un séminaire de formation animé par le Bureau national de l’état civil, (Bunec) sur la tenue des registres et les déclarations de naissances entre autres.

« Ces quelques jours de formation nous ont enrichis, nous nous sommes familiarisés avec le monde de l’état civil. Par exemple, lorsqu’un enfant nait, il faut déclarer sa naissance, nous ne savions pas qui devrait le faire. A l’issue de la formation, on nous a appris que, la formation sanitaire dans laquelle est né l’enfant peut le faire, les parents peuvent également le faire. Et cette déclaration encourt des délais au-delà desquels la procédure change. Ainsi au terme de cette formation avec des modules qui nous ont été proposés, nous sommes à présent outillés et apte dans nos nouvelles fonctions», confie kouoh Bessawa, secrétaire d’état civil à la mairie de la ville à l’issue du séminaire de formation à l’état civil animé par le Bureau national de l’état civil qui s’est achevé vendredi, 5 mars dernier.

Organisé à la demande de la communauté urbaine de Douala, ce séminaire visait à renforcer les capacités des secrétaires d’état civil nouvellement nommés. Pendant près de quatre jours, (du 2 au 5 mars dernier), les séminaristes ont eu droit aux modules tels que la tenue des registres, les déclarations de naissances. A l’issue de cette formation, ils doivent être capable de « Bien remplir les actes d’état civil, bien tenir leurs registres parce que comme vous le savez, l’on ne doit pas retrouver par exemple sur un acte d’état civil le corrector, des ratures. C’est très important parce que quand on retrouve cela par exemple dans les consulats, votre demande est tout de suite rejetée», explique la responsable du Bunec.

En effet, comme dans les mairies, les missions diplomatiques, la loi a créé dans les communautés urbaines les centres d’état civil appelés centre d’état civil principal pour ce qui est des communautés urbaines. A Douala, le nouvel exécutif communautaire a dès son avènement réhabilité le service d’état civil. Des nouveaux secrétaires d’états civils ont été nommés. A l’issue de cette formation, ces derniers sont désormais mieux outillés pour remplir leurs tâches.

Insuffisance rénale

Previous article

Eau minérale Six mois de suspension pour la société SANO S.A

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité