Actualité

GESTION PARTICIPATIVE DE LA CITE :LE MAIRE DE LA VILLE A LA RENCONTRE DES RESSORTISSANTS DU CENTRE DU SUD ET DE L’EST

0

 

   

Pour cette première séance de travail tenue le 12 décembre 2022 à Paradis Restaurant à Bonapriso, le maire de Douala, Dr Roger Mbassa Ndinè, a invité  ses interlocuteurs à appuyer son action  en vue de rendre la ville plus agréable.  Il était accompagné des membres de l’exécutif communautaire.

Sous l’ère de la décentralisation et conformément aux exigences  du Chef de l’Etat,  la  gestion des municipalités  doit impliquer les communautés. En fonction de leurs besoins, de leurs préoccupations, celles-ci peuvent faire des propositions au maire.  Elles ont également droit aux comptes rendu des actions du premier magistrat de la ville   sur lesquelles elles peuvent librement donner  leur avis.  C’est dans cet esprit que s’inscrit la rencontre  du 12 décembre dernier entre  Roger Mbassa Ndinè et les chefs des ressortissants du Centre, du Sud et de l’Est : « je suis venu à votre rencontre  parce que vous êtes les fils de ce terroir,    parce que l’administration de la cité telle que voulue  par le président Paul Biya, prescrit la gestion participative.  Il s’agit d’aller à la base rencontrer les communautés, parfois même des associations pour leur dire  ce que nous sommes en train de faire, les écouter, recueillir leur doléances afin d’améliorer  leur  cadre de vie,  afin que leur  vie soit plus prospère et que leurs enfants se sentent  en sécurité ».

Pour atteindre cet objectif,  le maire a sollicité le concours  des  populations  des régions sus-citées résidant à Douala. Leur porte-parole, le patriarche wonko’o  a saisi l’occasion de cette rencontre pour rappeler les relations cordiale que ces populations entretiennent avec la communauté  Douala  depuis des Lustres, bien avant l’avènement de l’Etat du Cameroun. Il a rappelé les actions qu’elles ont menées dans un passé récent pour contrer le désordre : « L’auto défense a été organisée par les ressortissants du Centre du Sud et de l’Est contre les villes mortes. C’est nous qui l’avions initiée   pour mettre à mal cette action qui visait à instaurer le désordre dans la ville. Nous sommes contre le désordres ».

« C’est une communauté qui est chez elle à Douala »

A l’issue de la rencontre de ce jour, le maire a obtenue l’accord de  ses interlocuteurs  pour lui apporter leur  concours   :   « je repars avec le sentiment que j’ai une communauté qui est résolument décidée à appuyer l’action du maire de la ville et je crois que je peux compter sur elle que ce soit au sujet des problèmes de sécurité, d’éclairage public ou dans la réalisation des travaux publics dans la ville.  Je crois que cette communauté est mobilisée. Je l’ai invitée à être encore plus active parce qu’il y a de la place pour tout le monde. C’est une communauté qui est chez elle à Douala.  Elle a son mot à dire dans la gestion de la ville ».

L’entrevue  entre le maire de Douala et les chefs  des communautés du Centre,  du Sud et de l’Est résidant à Douala intervient à la suite des  visites effectuées par le Dr Roger Mbassa Ndinè a dans les différents cantons de Douala.   Comme toujours, il était avec l’ensemble des membres de l’exécutif communautaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NECROLOGIE : EKAMBI BRILLANT AVALE SON MICRO

Previous article

VIH/SIDA :LES PVVIH S’IMPREGNENT DES PRESTATIONS DES SERVICES DIFFERENCIES

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité