Actualité

Guerre contre Covid 19 : Les assureurs se font discrets

0

Les compagnies d’assurance sont en marge de la mobilisation observée jusque-là dans la communauté des affaires contre Covid 19. Protais Ayangma, ancien président de la Fanaf s’élève contre leur discrétion.

« En dehors du groupe Sunu qui a fait don du matériel médical à l’Hôpital Laquintinie de Douala , je n’ai pas vu beaucoup d’assureurs se bouger », constate avec amertume le président de l’organisation patronale Ecam dans une récente lettre ouverte adressée aux assureurs. Il se dit d’autant plus surpris par la discrétion des compagnies d’assurances que le pays est happé par le tourbillon de la pandémie du Coronavirus. Le pays est en détresse et l’effort de la riposte doit impliquer la nation toute entière.

Les assurances devraient être en première ligne dans la guerre engagée contre le Covid 19 car « la maladie, la mort, l’accident….bref les risques de la vie sont au cœur des préoccupations des assureurs et leur business Model est essentiellement fondé sur l’insécurité sous toutes ses formes », explique Protais Ayangma, ancien président de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africaines (Fanaf),

Les assureurs devraient être en première ligne aussi par solidarité et l’ancien Dg de Collina le rappelle fort à propos, « l’assurance c’est d’abord la solidarité. » Ils devraient être au front pour « démontrer leur utilité sociale et de ce fait redorer leur image « largement écornée par des comportements jugés très irrespectueux de leurs engagements pour certains d’entre eux ».

Réaction épistolaire contre le silence

S’ils jouaient convenablement leur rôle, « en se montrant plutôt qu’en se cachant », les assureurs pourraient tirer de substantiels dividendes en terme de réputation mais aussi « une plus grande adhésion à leurs produits ». Concrètement, le président de Ecam aurait souhaité voir par exemple les assureurs « proposer des produits santé, frais d’obsèques, assistance, épargne et montrer qu’ils sont là pendant les coups durs…..

A défaut d’une intervention directe (dons et autres) dans la lutte contre le Covid 19 , il estime que les assureurs pourraient, en concertation avec l’Etat revoir à la baisse la prime de l’assurance Rc automobile pour les transporteurs publics de voyageurs Tpv et accepter pour ceux qui le souhaitent la mensualisation des primes sans aucune pénalité tout en réglant rapidement les sinistres pour soulager la trésorerie de leurs clients pendant cette période critique ». Au lieu d’agir, les assurances ont choisi de se taire regrette Protais Ayangma

On n’accusera pas l’auteur de la « Lettre ouverte aux assureurs » de mal connaitre les assurances qui savent plus encaisser de l’argent que de le dépenser. Si sa réaction épistolaire contre le silence des assureurs n’engage que lui puisqu’il dit ne plus avoir de responsabilité opérationnelle dans ce secteur, il n’empêche qu’elle puisse susciter le débat.

Riposte au Covid-19 : le maire de Douala procède à la désinfection générale de ses services

Previous article

Communauté urbaine de Douala : Les 10 ex-délégués du personnel suspendus en 2017 reprennent le service ce 1er mai 2020

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité