Education

JOURNEE MONDIALE DU BRAILLE : LA CDHC INQUIETE DU FAIBLE TAUX DE RECRUTEMENT DES PERSONNES AVEUGLES ET MALVOYANTES

0

La Commission des droits de l’homme du Cameroun (Cdhc) a publié une déclaration à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du braille ce 4 janvier 2023

La Commission reste préoccupée par: le faible taux de recrutement des personnes aveugles et malvoyantes dans la fonction publique ou dans le secteur privé; le difficile accès aux soins de santé du fait de leur situation de précarité; le faible intérêt accordé à l’inscription, dans les programmes de formation des enseignants, de modules relatifs à leur spécialisation en braille; l’absence de signalisations en braille et sous des formats faciles à lire et à comprendre dans les espaces bâtis et/ou ouverts au public, ainsi que sur les produits de consommation.

Déterminée à ce que les Droits des personnes déficientes visuelles soient promus, protégés et garantis de manière à leur permettre un épanouissement harmonieux dans la société, la Commission des droits de l’homme du Cameroun recommande aux pouvoirs publics d’équiper les structures d’encadrement des personnes déficientes visuelles en matériel didactique (tablettes braille, poinçons, papier braille, etc.); Aux ministères de l’Éducation de base, des Enseignements secondaires et de l’Enseignement supérieur, la Cdhc recommande d’équiper les établissements scolaires et universitaires en matériels de transcription en braille et de former les enseignants à la maîtrise de l’écriture en braille.

En outre, la Commission recommande vivement au ministère de la Décentralisation et du Développement local, ainsi qu’à toutes les collectivités territoriales décentralisées, de s’assurer de la prise en compte du handicap au niveau local par l’accessibilité des informations au niveau des Régions et des Communes. Pour sa part, elle ne ménagera aucun effort pour continuer à promouvoir et à protéger les Droits des personnes aveugles et malvoyantes par le biais d’ateliers de formation, de campagnes de sensibilisation, de plaidoyers, de visites des lieux de privation de liberté, de missions d’enquête, ainsi que dans le cadre du traitement des requêtes et de l’auto-saisine.

Linda Mbiapa

 

 

 


COMMUNE DE BAZOU : 3 FORAGES MIS A LA DISPOSITION DES POPULATIONS

Previous article

DOUALA-BONAMOUSSADI : L’ASSASSIN DU JEUNE ERWIN TONDJE S’ECHAPPE ENTRE LES MAINS DE LA POLICE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Education