Economie

L ‘ACTIVITE DE DEPOTAGE DANS LA VILLE DE DOUALA DEJA SUR LES RAILS.

0

 

La cérémonie de lancement a eu lieu à l’Hôtel Krystal ce 1er  Septembre.  Le maire  de Douala  Dr Roger Mbassa Ndinè a rappelé ce qu’il attend  de  Alleh Afrika.  C’est à ce professionnel    que la mairie de Douala a confié, à travers un contrat d’affermage,  l’activité de dépotage.

Un camionneur  qui arrive   de  l’arrière-pays ou d’un pays voisin, ayant  fait  un parcours de plusieurs centaines de kilomètre va garer n’importe où parce qu’il est épuisé ou ne sait où le faire. Pour avoir stationné à un endroit  contre-indiqué, la police municipale va lui mettre le sabot.  Et c’est le choc… Ce genre de scènes s’observera de moins dans la cité. Désormais ce n’est plus la police municipale   mais Alleh afrika. Sous contrat d’affermage avec la mairie de Douala,  le nouveau partenaire assurera l’activité  de dépotage dans la capitale économique selon sa méthode,  dans une approche toute différente.

Partant de  l’exemple du camionneur en infraction, le  Directeur général   de Alleh Afrika, André Eto’o     soutiendra que  vont dans ce cas, ses agent déployés sur le terrain vont  aller     vers  lui, l’informer,  le sensibiliser  sur la loi et la  conduite à tenir à l’avenir avant de le conduire vers un point de stationnement indiqué.  Et s’il y a des frais ou une redevance  à payer, cela se fait en ligne. Par ailleurs si un usager a des doutes quant à l’agent qui l’aborde dans le cadre d’un contrôle, il peut simplement  filmer    son badge avec son téléphone androïde et  par ce moyen, il pourra obtenir les informations le concernant.   I  saura s’il a été commis  ou non par le service dédié.

Obligation de résultat pour Alleh Afrika

Au cours de la cérémonie  de lancement des activités, les responsables de  Alleh Afrika ont expliqué   comment la   technologie à mettre en place  va éviter la dégradation de la chaussée et en même temps renflouer les caisses de la Cud : « nous allons   permettre à la mairie  de maitriser les différents secteurs de la ville, des endroits qui souffrent d’un  déficit d’éclairage, ceux où la route  est dégradé etc. Tous les vendredis,   nous ferons un rapport au maire dans ce sens. Nous travaillerons  24h/24h de 6 h à 6 h      », a confié  le Dg de Alleh Afrika à la presse.

La mairie de la ville  de Douala  a indiqué monsieur Eto’o , ne profite pas assez  du trafic des véhicules lourds qui  partent  du port de Douala pour d’autres localités du pays  Le Dg dit avoir fait venir pas moins de 10 ingénieurs ( venus pour certains des pays africains )  pour mener à bien  le job à lui confié. En tout cas,  au-delà de l’amélioration des recettes, le maire de Douala  espère à   travers la signature du contrat avec  le nouveau  partenaire   la réduction notable   ou la fin du désordre urbain et  dont l’amélioration du cadre de vie des citoyens.    Le  service de la police municipale auparavant en charge de l’activité de dépotage  n’y est pas parvenu, a reconnu l’édile de la ville.   Il a usé de l’arme de la répression parce qu’il n’y avait pas une approche spécifique : « On a posé beaucoup de sabot mais on a eu aussi beaucoup de problèmes en  les posant.     Les gens en ont détruit  or un sabot coute cher».

Partant de ce constat d’échec et de ce que les problèmes  à  résoudre entrainent toujours plus de dépenses, le maire a opté pour l’externalisation de l’activité de dépotage.   Il souhaite vivement que  la mise des  sabots se fasse en dernier ressort. «  Il faut éduquer les uns et les autres ».  La particularité du   contrat avec Alleh Afrika    est qu’il peut être résilié au bout de la première année s’il n’est pas satisfaisant ou à la deuxième année. Donc obligation de résultats.

PROJET GARDEN COMMUNITY 1 DE YASSA : LA MISE AU POINT DE LA PROMOTRICE BRIGITTE SOPPO NGALLE

Previous article

ACTION SOCIALE : LE GROUPE SABC OFFRE DES CONSOMMABLES MEDICAUX AU CENTRE DE SANTE INTEGRE D’AKOMESSING

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Economie