ActualitéIci Les Cités

Le Dr Roger MBASSA NDINE exprime sa solidarité aux musulmans de la ville de Douala

0

Roger Mbassa Ndinè a fait le tour des quartiers  musulmans  de la ville ce 15 avril  pour apporter son soutien à ceux qui observent le jeûne. L’émotion était au rendez-vous.

New-Town aéroport,  Bonabéri,  Makèpè,  New-Bell  Haoussa, New-Bell Bamoum,  New-Bell Congo,….. le maire de Douala était dans différents quartiers   musulmans  de Douala avec une importante cargaison  de don constitué  pour l’essentiel de riz et de l’huile de cuisine. Objectif de ce déploiement,   soutenir  ses administrés de confession  islamique qui  observent depuis environ  15  jours  déjà le jeûne   du mois de Ramadan lequel  constitue l’un des cinq piliers de l’islam. Il s’agit d’une période  de prières intenses, de  privation et d’abstinence  destinée à  renforcer la spiritualité du musulman et l’aider à garder Dieu  présent à l’esprit.

« Cette visite   est un grand honneur  pour nous», a indiqué  El hadj Aboubakar Bako,  président du Conseil des chefs traditionnels musulmans du Littoral  et du Sud-ouest résidant à New-Bell Congo. « Vues ses nombreuses occupations, la  maire de la ville aurait pu dire « voilà allez  leur donner ceci  » mais il a fait le choix de venir vers les musulmans.   Nous en  sommes honorés  et surtout très sensibles.  Nous  adressons nos remerciements   au maire  qui   vient  ainsi nous accompagner et demandons à  Allah de le  rétribuer ».

Paix-Fraternité- solidarité

Au moment où les musulmans exercent  la traversée d’un mois de pénitence, il a paru en effet nécessaire à Roger Mbassa Ndinè d’aller leur  exprimer son soutien.  Les présents qu’il apporte à l’occasion,   à ses frères engagés  dans une longue période d’élévation spirituelle,   sont la marque de solidarité de la ville   à leur endroit : «   Nous venons   les assister en tant que maire de la Ville, nous leur apportons la solidarité de l’ensemble de la ville  et nous leur disons : nous ne sommes qu’une seule et même personne, nous sommes avec vous, nous souhaitons que vous fassiez  plus de prières pour la paix dans ce pays, pour les hautes autorité de ce pays  pour la ville de Douala , la région du Littoral etc. »

L’acte du maire s’inscrit également dans une démarche de fraternité : « Nous venons aussi en tant que  fils Sawa qui apporte un message de fraternité à  la communauté musulmane. A celle-ci, nous disons :   vous êtes une des communautés de cette ville, vous devez œuvrer à ce qu’elle  de développe dans la paix,   l’amour, la solidarité.  Nous devons nous tenir la main et développer le vivre ensemble».

Les administrés musulmans  ont saisi l’occasion  des  différentes escales de l’autorité municipale pour présenter  certaines de leurs doléances.  Ici les questions de routes à construire, là les drains à aménager, là encore des cimetières à créer etc.   « Ces plaintes, a affirmé  monsieur le maire à la presse, ont été bien enregistrées.    L’équipe du maire est constituée de ses adjoints   qui ont chacun un domaine de responsabilité, ils ont pris note. Il y a également avec moi  des président de commission qui eux-mêmes sont des représentants de ces  populations. Je sais qu’ils vont porter les doléances au niveau du Conseil de la communauté qui est une sorte de parlement de la ville.

 

MINDCAF : Encore un gros scandale à Missole I

Previous article

MINHDU-CTD : 7 milliards de FCFA à transférer aux communes en 2022

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité