Actualité

Les Maires recoivent les kits de la cud.

0

Acquis avec l’appui de ses partenaires, ce matériel remis par la Communauté urbaine de Douala aux maires des six arrondissements du département du Wouri et à l’Université de Douala, mercredi, 7 avril 2021 vise à faire face cette  deuxième vague de la propagation du virus dans la ville. 

Constitués des cubitainers, des stations de lavages des mains, des seaux, des savons, des masques et des gels hydro-alcooliques, ces kits remis aux maires des six arrondissements du département du Wouri et à l’Université de Douala, mercredi, 7 avril 2021 rentre dans le cadre de la troisième phase de la stratégie de lutte contre la covid-19 de la ville, baptisée « Douala stop coronavirus», qui vise à renforcer l’observance des mesures barrières en milieu scolaire et universitaire, afin de faire face à cette deuxième vague de la propagation du virus qui s’avère plus virulente et dévastatrice. En témoigne le nombre sans cesse croissant des cas positifs et des décès. Aidé en cela par l’insouciance et l’inconscience des populations qui s’obstinent à ne guère respecter les mesures barrières.

La mairie de la ville veut de ce fait «prendre les choses en main au niveau du périmètre urbain et des acteurs sur le terrain.  Nous voulons implémenter rapidement les mesures concrètes contre la covid-19. Ces mesures, nous les connaissons tous, ce sont les mesures édictées par le gouvernement», rappelle le maire de la ville, Dr Roger Mbassa Ndinè. Entamée l’année dernière, cette croisade est  orientée cette année vers les milieux scolaire et estudiantin,  «parce que nous devons empêcher que la jeunesse de notre pays soit atteinte par ce virus. Comme tout le monde le sait, la jeunesse est le fer de lance de la nation, il faut la préserver.

Les maires des communes se réuniront dans les prochains jours pour arrêter des mesures complémentaires qui pourront viser les occupations temporaires de la voie publique, les deuils, les mariages. Il faudra réactiver le dispositif de l’année dernière afin de stopper absolument la propagation du virus qui s’est accéléré ces dernières semaines», prescrit le maire de la ville qui a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage du matériel reçu.

Bien évidemment les bénéficiaires n’en demandaient pas moins. « Nous sommes heureux aujourd’hui de recevoir ces dons de la part des partenaires de la ville. Ces dons, nous en avions besoin parce que comme vous savez, la pandémie est en pleine recrudescence à travers le monde et nous, au Cameroun, nous devons pouvoir rehausser notre niveau de riposte contre cette pandémie. Ce don sera utilisé à bon escient au niveau de toutes structures qui en auront besoins.

Nous à la commune de Douala 4ème, nous allons faire des efforts pour que les populations renforcent les mesures barrières. Nous ne voulons pas des morts à Douala 4ème. Ce matériel sera placé dans les zones à forte concentration afin qu’ils puissent servir au plus grande nombre», confie Dr Edouard Mpah Moby, maire de Douala 4ème. Même son de cloche du côté de la mairie de Douala 2ème « Nos ressources étaient déjà épuisées face à cette pandémie qui est revenue en force. Le geste du maire de la ville est à saluer et même des donateurs. Nous pensons qu’avec cela, nous allons couvrir le reste de la population qui n’avait pas reçu des kits de la mairie, notamment certaines écoles laïques. Notons que toutes les écoles publiques, confessionnelles avaient déjà reçu des kits. Cette fois, nous allons nous pencher sur le cas de certaines écoles laïques et même des zones à grande affluence afin que Douala 2 soit totalement couvert », se réjouit Denise Fampou, maire de Douala 2.

Cette cérémonie a pu se tenir grâce aux partenaires de la ville au rang desquels, figurent les Brasseries du Cameroun qui ne se limite pas à cet accompagnement apporté à la mairie. Depuis la survenue  la pandémie l’année dernière, la société brassicole est aux côtés des populations vulnérables à travers « la mise à disposition de 150 stations de lavage de mains de 1000 litres, la mise à disposition de 50 thermo-flashes dans les écoles, la mise à disposition des masques pour les enfants qui arrivent à l’école sans masque, la mise à disposition des denrées alimentaires, de l’eau potable dans les hôpitaux, les orphelinats, les prisons et les maisons de retraite», renseigne Hélène Kenmegne, directrice de la communication aux Brasseries du Cameroun.

nécrologie l’archevêque émérite de douala n’est plus.

Previous article

La mention « police municipale » à supprimer sur l’uniforme des agents municipaux

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité