ActualitéIci Les Cités

Mesures  barrières  contre Covid 19 à Douala : intensification  de la  coercition en vue

0

A l’issue de la  réunion d’évaluation de   la  riposte au Covid 19, le Maire de Douala et les Maires  d’arrondissements ont retenu l’option de la coercition  pour faire respecter  les mesures barrières.

Les populations sont globalement en phase avec  l’autorité  municipale quant au bien-fondé  de la stratégie adoptée pour barrer la voie à la pandémie du corona virus  dans la métropole économique. Toutefois  des résistances  s’observent  dans  la mise en application  des  mesures-barrière. Le constat a été fait lors de la réunion d’évaluation  tenue le 30 avril dernier  dans les services du Maire de Douala.

Les maires  d’arrondissement  ont   relevé, s’agissant des actes de résistance,   le non respect par les transporteurs  de mototaxis  des mesures éditées  par le gouvernement, la baisse de vigilance dans les lieux publics (bars,   gares routières,  marchés, lieux de culte, deuil …),  le non port ou le mauvais    port des cache-nez.  Ces manquements sont d’autant plus préoccupants qu’ils peuvent  compromettre la Stratégie de la riposte au Covid  19 mises sur pied par le Maire de ville.

Prenant  acte des violations des  règles  de la défensive contre  la dangereuse  pandémie , les  maires ont   appelé  à prendre des mesures   pour  ramener  tout le monde dans les rang, notamment    « l’intensification des mesures  de coercition en vue du respect des mesures-barrières  par les transporteurs ainsi  que les populations dans les lieux publics , marchés , gares routières, bars, lieux de culte  etc. ». Ils ont dit devoir  trouver des espaces indiqués dans les cimetières  (par arrondissement), pour enterrer les dépouilles des morts par Covid 19 et à mettre en place un dispositif  de sécurisation  de ces lieux.

Sécurisation des cimetières

Il s vont  procéder , ont-il déclaré,  à la « sensibilisation des familles pour le respect  des  consignes relatives à la manipulation des corps des morts de Covid  19  et demandé de « capaciter davantage  les formations sanitaires  de proximité dans leur possibilités réelles (techniques et matérielles) de l’accueil, la prise en charges adéquate des malades suspects de Covid 19, la surveillance épidémiologique et leur référence en cas de nécessité.  Ils se sont engagés  enfin à « intensifier les mesures préconisées pour prévenir la propagation du Choléra ».

Le Maire de Douala  et les maires ont saisi l’opportunité  de cette réunion-bilan pour adresser leurs  sincèrement remerciements à l’UNICEF  pour le don que cette organisme de l’Onu a bien voulu apporter à la ville de Douala dans  la lutte contre Covid 19.  Ils  ont  témoigné leur gratitude au chef de l’Etat pour ses dons en faveur  des populations démunies.

Douala : les autorités sollicitent des planches pour enterrer 100 dépouilles abandonnées du Covid-19

Previous article

Contribution à la lutte contre Covid 19 : le Fmi et la Banque mondial  au « chevet » du Cameroun  

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité