ActualitéIci Les Cités

 Nouvel organigramme de la mairie de Douala : évolution et non repositionnement des meubles

0

Le  maire  de Douala, Roger Mbassa Ndine  a rendu public ce  7 juillet  l’arrêté  municipal  portant organisation et fonctionnement  des services de la mairie de ville   .

Il s’agit d’un document de  46 Pages  qui présente en Titre I des dispositions générales,   les domaines de compétences (article 1)  de   ladite communauté de  la composition de la Mairie de ville, (article 2)      et   les services  de la mairie de la ville (article 3).  Ces services  sont constitués     du Cabinet du maire( Titre II)  lequel est doté du   Bureau du Courrier  Confidentiel,   du  Service  du protocole et des  Cérémonies, du  secrétariat particulier du maire, du  secrétariat  du Conseil de communauté, la Division de la communication et des relations publiques  (divisé  elle-même en deux sections , une cellule de la communication et une cellule des relation publique),  de  la Division des affaires juridiques  et du contentieux ( avec une cellule des études   et de la réglementation, une cellule des contentieux  et une cellule des accords et conventions)  et des Conseiller techniques assistés  de chargés d’études.

Le cabinet du maire est  placé sous l’autorité d’un chef de cabinet et est  chargé d’assister le maire dans l’exercice  de ses attributions notamment dans la coordination  des activités des structures.  Les services de la mairie sont également  constitués  du Conseiller spécial du  maire(Titre III),   des Secrétariats particuliers des adjoints du maire de la ville ( Titre IV) , de l’Inspection général  des  services (Titre v), du Secrétariat général ( Titre VI),  des Directions opérationnelles et Logistiques (Titre VI I),  du Guichet unique (VIII), du Contrôle financier  et du receveur municipal (Titre IX),  et des  Dispositions  diverses  et finales ( Titre X).  Ces  services  sont des gros ensembles qui englobent chacun d’autres services  (Voir document).

  Dr   Mbassa Ndine  a tenu à accompagner le document relatif  au nouvel   organigramme   d’un  texte explicatif dans lequel  il  en indique  les  trois objectifs  : « arrimer la Cud à l’évolution de son environnement  marqué par l’adoption récente  de la loi portant  Code Général des collectivités décentralisées et la mise en place imminente de la Région du Littoral en tant que CTD » ,  ensuite «  rationnaliser les service de la Cud »,  une option rendu  nécessaire par la faible lisibilité  des textes en vigueur et  le cloisonnement des services  qui ne produisait jusque-là qu’une  faible synergie,        «  enfin améliorer la performance générale  de la Cud et notamment la qualité du  service rendu aux populations de Douala,  ces citoyens- usager s qui, écrit Mbassa Ndine,  constitue Notre raison d’être. »

Citoyens- usagers, Notre raison  d’être

Le nouvel organigramme   apporte quelques innovations dont  : la création d’un poste de Secrétaire particulier pour chacun  des quatre adjoints  qui,  avec le  maire de la ville  sont  désormais des élus du peuple ; l’atténuation de l’opacité  du texte précédent  par la réduction  de moitié,  du volume  du nouveau texte (46 pages) , ce qui en rend la lecture plus aisé ; la  création de  trois directions spécifiques  pour l’économie, l’informatique et les affaires  juridiques……., l’intégration  du Guichet Unique dans l’organigramme ; le relèvement du niveau général des postes    de responsabilité illustré par l’attribution des rangs de sous directeurs aux chefs de cellule  ayant jusqu’ici rang de chef de service,  la diminution sensible du nombre de bureaux  généralement dédiés aux agents subalternes et subséquemment  le remplacement  de certains bureaux  par les postes  d’ingénieurs d’études… »

A l’arrivée, La nouvelle structuration des  services  de la mairie de ville s’articule   autour de quatre grands compartiments : « le Sommet stratégique  », « la technostructure », « le centre opérationnel et «  les structures- support »

Derrière le changements apportés  par le nouvel exécutif   dans   l’organisation des  services  de la mairie de ville,   il y a une   idée que  le maire résume dans cette conclusion lumineuse « rationnaliser la structuration  des services pour en améliorer les performances . » il est   question ici, selon les propos de Roger Mbassa  Ndine de  « évolution et  non   révolution .  Ni effet de mode consistant pour les nouveaux  occupants à changer l’ancienne disposition des meubles d’un bureau. »

 

.

Douala : Roger Mbassa Ndine visite le chantier de Neo Congo Mall, futur centre commercial connecté de vente en détail de l’Afrique centrale

Previous article

Nécrologie : Charles Moukouri Manga Bell, ancien vice-président de l’Assemblée nationale, sera inhumé ce 18 juillet 2020 à Douala

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité