Santé

ORDRE NATIONAL DES MEDECINS : LE DR THEODAT MANGA POSE DES JALONS CREDIBLES

0

 

En course pour présider aux destinées de l’Ordre national des médecins du Cameroun, l’ophtalmologiste vient de rendre publiques ses ambitions pour rendre les professionnels de la santé dans son pays, plus nobles dans un secteur miné par les maux de tous ordres.

 

Avec des termes simplifiés et qui traduisent la détermination de ce soigneur des yeux, il est à relever que les défis à relever sont immenses, mais en toute chose il faut d’abord mettre la propreté dans une maison que l’on veut intégrer, Dr Manga soutient qu’il faut avant tout « ramener le calme et la sérénité dans les rangs, il faut rassembler un ordre qui s’est fracturé, bloqué par des clivages qui ont conduit au chaos », déclare-t-il. Et comme un praticien au chevet d’un malade, il faut aller graduellement, c’est ainsi qu’après les premiers soins, il faut passer à une étape. Et là, Dr Manga veut s’attaquer aux dérives observées dans les hôpitaux. Il parle alors de l’éthique et de la déontologie. « Nous devons redonner sa grandeur d’antan à cette merveilleuse profession. Cela nécessite de regagner la confiance vis-à-vis de nos patients. Il faut assainir», ne cesse-t-il de marteler.

Autre défis et pas des moindres ; la résorption du chômage des jeunes médecins et la réduction de la pauvreté dans le corps. Et pour le faire, Dr Théodat Manga veut se donner trois ans seulement. Des situations bien gérables à travers ce qu’il appelle « l’harmonisation des pratiques à travers une redynamisation des sociétés savantes et la promotion du développement professionnel », et cela n’est pas tout. Dans son ambitieux projet/programme, il faut décentraliser. Pour ce médecin, « il est tout simplement nécessaire de sortir du mode fonctionnement actuel et de trouver des solutions au plus près du terrain. Les représentations régionales doivent avoir plus de compétences et plus de moyens », dit-il.

Très facile pour les autres médecins de voir en cela une nouvelle étape, tout au moins une nouvelle dynamique, qui devrait se départir des influences des non professionnels et de certains acteurs politiques qui œuvrent pour la déchéance plutôt.

 

Des couacs d’un processus électoral

 

Il s’agit de la désignation d’un président imposée par le ministre de la santé, qui ne cache plus ses choix à porter un fonctionnaire à la tête de l’ordre. Une situation décriée par une grande majorité des médecins qui dénoncent le jeu trouble de Manaouda Malachi qui selon certaines indiscrétions, « a même déjà choisi tout le bureau bien avant même une élection qui est uninominale. Il y a déjà un clan dirigé par le Pr Noel Essomba, actuel Directeur de l’hôpital Laquinitinie», avons-nous suivi d’une oreille. Et le Dr Théodat Manga, n’a pas voulu s’exprimer sur le sujet, malgré l’insistance des journalistes, seule explication à nous donner c’est qu’«il s’agit d’une élection uninominale. Ce n’est pas un scrutin de liste. Donc chaque même est élu individuellement. Donc si le processus est respecté, il n’y a aucune inquiétude à se faire. Donc il n’est pas possible en l’état de monter des listes des personnes pour être membres de conseil de l’ordre des médecins », a précisé le Dr Ekoumè Bebey yolland

 

Petite note biographique

 

DR Théodat Manga, est âgé de 63 ans et cumule 30 ans de métiers. Ancien secrétaire général adjoint dans le conseil de l’ordre présidé par le Dr Daniel Muna de regretté mémoire, poste qu’il a occupé pendant 10 bonnes années, président de la société camerounaise d’ophtalmologie. Il est le promoteur de La Cerisaie Eye Clinic. Ouvert depuis 2003 à Douala.

Alphonse Jènè


REMISE DES CHEQUES AUX CLUBS MYTHIQUES DE DOUALA : LA CUD REEDITE SON INITIATIVE

Previous article

LA ROYALE DES JEUX PRIME LE MEILLEUR EXPRESS SHOP DE L’ ANNEE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Santé