Economie

Partenariat

0

La diaspora aux côtés de la C.u.d

La plateforme regroupant les deux parties a été lancée jeudi, 19 août dernier à Douala.

Ils sont près de 5 millions de camerounais repartis à travers le monde. Ils constituent à n’en point douter un fort potentiel économique et  dispose  d’une expertise dans divers domaines dont a certainement besoin la métropole économique pour son développement. « C’est fort de ce constat que je me suis résolument engagé à leur tendre la main afin que dans une logique de coopération mutuelle et de concertation soutenue, nous puissions ensemble redorer le blason de l’aire métropolitaine de Douala. De tel sorte qu’elle puisse effectivement jouer son rôle de locomotive en zone Cemac », a déclaré le maire de la ville, Dr Roger Mbassa Ndinè lors du lancement de la plateforme Cud-diaspora, jeudi 19 août dernier à Douala.

Comme l’a-t-il si bien relevé, l’édile de la ville emboîte ainsi le pas aux pouvoirs publics, notamment le président de la République qui n’a de cesse de rappeler à ses compatriotes de la diaspora d’apporter leur pierres à l’édification continue de la nation notamment dans l’œuvre d’approfondissement du développement économique, social et culturel de note beau pays. «Le processus d’intégration de la diaspora dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques des programmes de développement a été lancé et connait des avancées significatives. Le présent atelier est un signe éloquent de l’adhésion de la diaspora à l’appel lancé par les pouvoirs publics et l’importance que la diaspora accorde au développement de leur pays d‘origine», se félicite le maire de la ville.

En effet, bien que loin de leur  terre natale et quel que soit leurs statuts, ces compatriotes partis cherchés l’herbe verte gardent toujours un lien affectif avec pays. Ainsi acceptent-ils la main tendue la communauté urbaine de Douala et se disent prêts à venir investir dans la ville. « La diaspora aime le Cameroun. Le Chef de l’Etat nous a tendu la main, aujourd’hui, c’est le maire de la ville qui tend la main à la diaspora. Nous voulons être un vecteur de développement pour le Cameroun. Nous voulons participer à l’émergence du Cameroun parce que nous sommes des camerounais», avance Dr Samuel Dongmo, le président exécutif du Haut conseil des camerounais de l’extérieur. Avant d’ajouter « Douala est la capitale économique du pays et tout camerounais qui est parti est passé par Douala. Nous voulons faire de Douala, la lumière de l’Afrique. Comme l’a dit le maire Douala a plein de problèmes. Notamment les problèmes de chômages des jeunes, l’inclusion des femmes etc. nous pourrons les résoudre qu’en créant des opportunités au niveau de la ville». En retour, le maire de la ville s’engager à sécuriser et à garantir leur investissement.

L’apport des diasporas dans le développement de nos pays n’est plus à démontrer. Selon l’African institute for remittance (Air), les diasporas africaines ont transféré 65 milliards de dollars us. Bien au-dessus de l’aide publique au développement.

 

Le Nouveau King Akwa est connu : Le Prince Ngando Ebongue Akwa Jean Pascal

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Economie