Non classé

PROJET PDVIR : LE MAIRE DE DOUALA FAIT LE TOUR DES CHANTIERS.

0

 

Construction de voiries Entrée Billes–Zone Industrielle Bassa, construction des drains aux quartiers Beedi et Malangue à Douala 5e,  aménagement des voies tertiaires en pavés à Douala 3e et 5e….   Dr Roger Mbassa Ndinè  a fait le  tour des chantiers relevant du Pdvir   pour en apprécier l’état d’avancement.

Douala 3e et Douala 5e   font partie des communes qui ont été sélectionnées dans  les zones urbaines  et  bénéficient des travaux d’amélioration de l’accès aux services de base dans le cadre  du Projet de Développement des Villes Inclusives et Résilientes (PDVIR). Selon Stéphane Boutcha,   le chef de projet, le Pdvir est un ensemble qui comprend l’aménagement de  drains, des  voiries,   la construction d’un  centre de santé etc. « Les trois sociétés retenues pour leur  mise en œuvre  sont en train de se déployer sur le terrain maintenant parce que nous sommes à la fin de la pluie. Elles  posent les bordures qu’elles ont préfabriquées pendant la saison des  pluies, cela peut tenir sur   près d’un Km.  Le taux de réalisation des travaux  lancé simultanément à Douala 3e et Douala 5e   est d’environ 15 % et sera certainement de l’ordre de 30% d’ici juin ».

« Nous sommes  venus, a expliqué le maire,  visiter les chantiers  engagés par la ville de Douala avec l’appui de la banque mondiale dans le cadre Projet de Développement des Villes Inclusives et Résilientes (PDVIR).   Pour ce vaste projet de près de 90 milliards, il y avait à peu près 35-36 milliards pour la ville de Douala.»  Le maire de la ville a souligné que les réalisations de la mairie,  depuis sa prise de fonction, sont  menées au profit des populations, pour améliorer leur condition de vie. Les drains,  dit-il, a considérablement réduit les inondations cette année  dans la ville de  Douala. Et  ceux en cours d’aménagement vont augmenter les capacités de la mairie à lutter contre les inondations.

Le Pdvir  porte sur les activités de construction de voiries  pour 12 milliards FCFA environ  dans la commune de Douala 3ème (Entrée Billes–Zone Industrielle Bassa)  et   de Douala 5ème  (tronçon Beedi-Carrefour hôpital des sœurs- Fin goudron Logpom,  tronçon PK11 – fin goudron Logpom).     Ils portent aussi   sur les activités d’aménagement des ouvrages de drainage structurants  pour 12 milliards FCFA environ (Cité des Billes, zone industrielle, Malangue, Pindo PK11).

Font également parti de ce projet, les activités de proximité d’un coût prévisionnel de   4 milliards FCFA  sont conduite   à  Douala 3e  et Douala 5e.  Elles  concernent, s’agissant du 3e arrondissement,  l’aménagement des voies tertiaires en pavés  (  Carrefour Trois bordels – au Carrefour avant le CMA,,    Carrefour GSB le Reflet– Entrée Hôpital  des  Sœurs ,  Carrefour Grand Hangar – Entrée Total Ndogpassi  ) ;   la construction d’un bâtiment R+1 au Centre Médical d’arrondissement de Ndogpassi 3) ;  l’aménagement de 7 plateformes de pose de bac à ordures  au quartier Ndogpassi 3  ;   la Construction d’un bâtiment R+1 au Centre Médical d’Arrondissement de Ndogpassi 3 ;  en plus  de la Fourniture et la  pose de 50 foyers lumineux alimentés par le réseau ENEO dans le quartier Ndogpassi    et l’extension du réseau d’eau potable au quartier Ndogpassi.

Les activités de proximité  comprennent,   pour ce qui est de  Douala 5e,  l’aménagement des voies tertiaires en pavés  (Carrefour Haute Tension – au carrefour ancien Poste de Police, Douala 5e ;  Carrefour Club Charly – Entrée face Boulangerie Saker) ; la  construction des drains aux quartiers Beedi et Malangue)  et l’aménagement de 08 plateformes de pose de bac à ordures.

 

 

 

 

 

 

 

 

SOCAPALM : Plus de 15 ans après, les riverains des plantations toujours aux abois

Previous article

QUARANTENAIRE DU PRESIDENT PAUL BIYA AU POUVOIR : LA TOUCHE SPECIALE DES CAMARADES DE TROIS ARBRES

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Non classé