Actualité

TOURNEE DU DR ROGER MBASSA NDINE DANS LES COLLECTIVITES TRADITIONNELLES: LE MAIRE ANNONCE DE BONNES NOUVELLES POUR LE CANTON BASSA

0

 

 

Dans la suite de sa tournée dans ces collectivités, le maire de  Douala  Roger, Mbassa Ndinè s’est rendu au Canton Bassa. Chômage, aménagement des infrastructures, projets réalisés, en cours et à venir étaient au menu des échanges avec les autorités traditionnelles  ce 22 aout 2022.

Comme à chaque fois  en pareil circonstance, le maire était accompagné d’une forte délégation constituée de ses proches  collaborateurs. Parmi eux, la directrice de la police municipale, le directeur   adjoint chargé de la culture du tourisme, des affaires sociales des sports et de la jeunesse, monsieur Kingue   le directeur chargé des infrastructures, monsieur Tchagang en autres.

Au sortir  des échanges au cours desquels  Mbassa Ndinè a passé  en revue  les réalisations de la mairie de Douala au profit du Canton Bassa depuis son accession à la tête de la Cud, Sa majesté Mbody Epee gaston s’est dit soulagé.  « Aux questions  pertinentes,  nous avons eu droit aux  réponses sincères. Le maire n’a pas dit qu’il va tout faire  mais qu’il fait et fera ce qui  est à la limite de ses moyens pour améliorer le cadre de vie des Doualais  et faire en sorte que les  populations le sont également ».  Répondant à l’une des doléances du chef  du canton, il a pris l’engagement au cours de cette visite, d’aménager  l’accès dans certaines chefferies.

Avant ces échanges,  Roger Mbassa Ndinè a    rappelé la particularité et les atouts de cette chefferie traditionnelle : « Le canton Bassa à Douala est le plus riche en nombre de villages  et l’un des plus vastes et va, par conséquent   tracer,  plus que tous les autres, l’avenir   de Douala. » Lorsque le maire affirme par la suite que l’émergence et le développement  de cette ville reposent  en grande partie sur le  Canton Bassa, il s’appuie sur  son Plan directeur  d’urbanisme.

Au-delà du pôle de développement de la cité que constituent les quartiers  Bonanjo et  Bonapriso  et les centre d’affaires que sont  New-bell et Akwa,   il est prévu dans ce plan 7 centres secondaires à savoir  Ndokoti,  Yassa, logbesso, Gwellè,  Bonassama,   Logbaba et Bonamoussadi.  De ces centres,  fait remarquer le magistrat municipal,  trois  sont prévus dans le périmètre du Canton Bassa. Et le maire d’ajouter, « nous avons un grand projet de transport urbain qui va transformer radicalement Ndokoti,  nous en avons également à Logbéssou –Pk 14. Ces  centres secondaires seront dotés  de petits centres commerciaux et on devra y avoir  les  services qu’on trouve aujourd’hui   à Bonanjo et  Akwa.    « Voilà la  réalité du  schéma directeur  d’urbanisme de Douala qui place votre canton au cœur du développement  futur  de Douala ». Il ne s’agit pas, renchérit Mbassa Ndinè,    d’un avenir   très lointain mais plus ou moins proche qui   commence dès l’année prochaine ou au plus tard en 2024.

« Nous avons besoin de votre chaleur plus souvent    pour être sûr que vous pensez à nous et pour vous assurer aussi que nous pensons à vous. En somme il faut une certaine régularité dans cette initiation car  se   rencontrer plus souvent réchauffe  les liens  et dialoguer   peut aider   à réajuster  votre plan d’action en fonction des doléances des populations », parole de sa Majesté.

 

OLYMPIADE NATIONALE DE LA ROBOTIQUE : DOUALA ACCEUILLE LA PREMIERE EDITION

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité