Actualité

Webinaire à Attijariwafa bank : Crise sanitaire et Comportement des marchés boursiers africains  en débat

0

Les participants  au    deuxième     webinaire organisée  ce 7 décembre par la  Corporate and Investment Banking , filiale  du groupe Attijariwafa bank  a porté   sur les   « Comportements et perspectives des marchés boursiers africains face à la crise sanitaire.»

Le thème est probablement inspiré  d’une actualité dominée depuis  plusieurs mois par le covid 19 et ses effets dévastateurs.  Comme de nombreux secteurs d’activité, les marchés boursiers à travers le monde ont souffert de la crise provoquée par cette pandémie.   En  Afrique, on n’observe déjà,  fort heureusement,  des signes de reprises,  mieux les indicateurs d’une évolution positive en 2021.

C’est ce qui ressort  en effet de l’analyse  des  experts qui  ont pris part  au débat lors de  cette  deuxième édition du webinaire organisé par la  Corporate and Investment Banking et dont la principale cible sera  la communauté des investisseurs, les institutionnels et les opérateurs économiques africains.       Taha Jaidi,  le Directeur Général de Attijari Global Research, Abdellah Alaoui, le  Président du Directoire de Attijari Intermédiation et Wafa Bourse, Abdelkader Trad, Responsable Corporate and Investment Bank à Attijari bank  Tunisie  et Marc Bogler, Responsable du Marché des Capitaux à Attijari Securities West Africa    ont édifié  l’auditoire  sur  l’état  et les évolutions des marchés boursiers en Afrique sous l’effet de la pandémie du Coronavirus en s’appuyant sur les cas de  la Cote d’ Ivoire,  de la Tunisie et du Maroc.

Un interventionnisme inédit et historique

Dans ces pays,   on a noté  une volatilité (certes à des degrés différents)    du marché des actions pendant les premiers mois qu’a sévi la pandémie mais globalement de moindre importance,  ont reconnu  les intervenants   au regard  de la situation plus dégradée observée  dans les pays émergents.  La  faible ampleur de cette volatilité  est liée, d’après Abdelkader Trad et Marc Bogler  à  « l’impact relativement limité de la pandémie sur le plan humain ».

 Les experts ont  fait  le constat d’un   redécollage  à grande  vitesse   des  marchés boursiers africains ces dernières semaines, résultat selon Taha Jaidi de la prompte réaction  des gouvernements et des banques centrales   pour  prévenir les scenarii catastrophes.    Ainsi, «à travers des plans de relance conséquents, ils  ont émis un signal positif et rassurant envers les investisseurs »,  a indiqué le Directeur Général de Attijari Global Research.

 Par ailleurs, les marchés  ont  actionné  le levier du taux directeur  et les investisseurs ont apprécié.  A ce propos,  Abdellah Alaoui se réjouit   de la politique monétaire de la Banque du Maghreb  avec   « la tendance baissière du taux directeur  qui   améliore l’attractivité de l’investissement en Bourse.  » En raison de  « l’interventionnisme inédit et historique à la fois des gouvernements et des banques centrales », et de la baisse  des taux directeur,   le rebond devrait se poursuivre  au cours de l’année à venir à en croire l’ensemble des intervenants du jour. A ce propos, monsieur Taha Jaidi   parle de bonnes nouvelles,   « il y en aura, dit-il en 2021 ».

 La deuxième cession du webinaire, (séminaire essentiellement  interactif en ligne) de  Corporate and Investment Banking    s’inscrit dans le cadre de son cycle Digital CIB Meetings et dont l’objectif est de donner lieu à des débats mensuels sur les évolutions des marchés économiques africains.  Et débat, il y en a eu  encore cette fois-ci.

attijariwafa_bank

Nécrologie : Sa Majesté Din Dika Akwa III, Roi des Akwa (Douala) est mort

Previous article

CUD : 56 milliards FCFA pour 2021

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité