Economie

WILFP CAMEROON ET SPARTE ROBOTICS : UN PARTENARIAT POUR METTRE L’INTELIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DE L’HUMAIN

0

 

Au cours de la conférence  de presse conjointe  qu’ils donnent ce  25 juillet   à Douala,  les deux partenaires ont présenté leur vision commune contre  le militarisme et en faveur  d’une meilleure utilisation de l’intelligence artificielle. Ils ont annoncé le lancement imminent  d’un  concours de robotique ouvert  aux jeunes. 

 

«  ……Un monde de paix permanente construit sur les fondements féministes de justice , de non-violence,  de droits humains et d’égalité pour tous, une planète   où les gens  vivent en harmonie et s’épanouissent»,  c’est  en ces  termes  que la présidente  de Women’s International League for Peace and Freedom (Wilpf)/Cameroun,    Viviane Nguimeya énonce les objectifs  de  cette  organisation dévouée à  la cause de la paix, à sa construction et à son maintien.

Une entreprise  certes difficile   au regard de  la multiplication des foyers de conflits  et  du  niveau de  prolifération des armes dans le monde mais  Wilpf  dit avoir sa méthode.      Elle   consiste, affirme madame Nguimeya, «  à mobiliser les États et  ceux d’Afrique  notamment  autour  de l’idée de désarmement,  de l’antimilitarisme  et  à les convier à prendre des mesures contre  l’utilisation des armes conventionnelles  et non conventionnelles  dont  les  systèmes d’armes létales autonomes ».

 

De l’avis de son représentant au Cameroun,  Wilpf  rejette    toutes formes de militarisme, compris comme ce  système ayant vocation à détourner  les ressources de la société vers les armes et  à entretenir les conflits armés au sein des communautés.   Tout en prêchant donc contre les armes, fruit de l’intelligence artificielle, la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté promeut  le bon usage de  cette intelligence dont relève par ailleurs  la robotique.  C’est le   point de convergence qui fonde en effet son partenariat avec   Sparte Robotics,  une entreprise de Robotique au Cameroun qui offre à ses clients des solutions intelligentes.

 

Selon son promoteur, Jacques Eone,   la robotique  permet de fabriquer des robots  qui sont      des machines automatiques  destinées à  réaliser ou à implémenter des actions  de façon automatique.  Elle peut contribuer, dit-il, au développement de l’économie à travers l’amélioration de la productivité dans le secteur agricole par exemple.  Vue sous cet angle, Jacques Eone estime qu’il est impératif de développer  cette  filière    dans notre pays.    La première compétition de la robotique que Sparte Robotics   lance à l’intention des jeunes s’inscrit dans cette optique.

 

Elle sera  l’occasion pour Wild et Sparte Robotics de    « rassembler tous les acteurs des nouvelles technologies au Cameroun, les universitaires (Ecole polytechnique), les startups spécialisées dans la haute technologie ou des chercheurs  pour les sensibiliser sur les mauvais usages de l’intelligence artificielle et les exhorter à en faire une utilisation positive. Ce concours  offre  la possibilité  aux jeunes d’y  porter un regard nouveau car elle peut s’avérer dangereuse s’elle n’est pas utilisée à bonne escient, dixit Jacques Eone.

Les organisateurs ont expliqué  dans les détails ce qu’ils attendent exactement des candidats.  A titre de compensation, le meilleur  percevra une prime de 500 000Fcfa.

 

INTERDICTION D’EXERCER AU DR FRIDOLIN NKE : LES ORGANISATONS DES DROITS HUMAINS EN COLERE

Previous article

GUICHET UNIQUE DES ACTES D’URBANISME JOURNEES PORTES OUVERTES A DOUALA 1er, L’ULTIME ETAPE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Economie