Economie

LA SEMAINE INTERNATIONALE DES INVESTISSEURS DE LA CEMAC

0

  la Semaine internationale des investisseurs de la Cemac (SIIC)  se tient  depuis le 3  et ce jusqu’au 9 octobre 2022 en présentiel à Douala et en  virtuel dans la zone Cemac. 

La SIIC,   est une initiative  de l’organisation  internationale des commissions des valeurs (OICV)  qui regroupe les régulateurs  des marchés financiers à l’échelle internationale  et dont la Cosumaf est membre.  La Semaine   des investisseurs  est,  selon les autorités  du marché financier de  la Cemac,  «  l’occasion  pour les  différents organismes de régulation  du marché   financier international d’agir localement dans leurs juridictions  respectives  en lien avec d’autres juridictions sur les thème clés de l’information sur la protection de l’investisseur et l’éducation  à la culture boursière ».

Armer  les investisseur contre les escrocs  éventuels et les placement hasardeux ,  les protéger  et protéger leur épargne, les orienter aussi  vers la finance durable, tels sont les éléments saillants de l’allocution  du  président  de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale à l’ouverture des SIIC, l’Ambassadeur  Nagoum Yamassoum.  Celui-ci  a rappelé   que la SIIC était l’occasion de valoriser les diverses initiatives  et de rappeler quelques reflexes aux investisseurs, l’objectif étant de donner au public  les clés de compréhension des concepts financiers,   de mieux l’informer pour mieux le protéger ».

Vers la finance durable,

Pour cette  5e édition  de la SIIC  qui se tient  en présentiel à Douala du 3 au 9 octobre 2022, la réflexion porte   en effet sur  « la résilience de l’investisseur et la finance durable ».  Un thème qui a un lien avec le contexte et monsieur Banga Ntolo explique  : « Nous sommes à la croisée des chemins entre les produits non régulés,  les produits qui contribuent à spolier l’épargne  les investisseurs et autre  …» Le Dg de la Bvmac (Bourse des valeur mobilière d’Afrique centrale)  invitera ainsi les investisseurs qui ont  des excédents de trésorerie à placer  d’être « calmes » « résilients », à laisser passer les opportunité qui n’en sont pas unes,   à ne pas investir leur épargne dans  des chose qui ne sont pas orthodoxes et  de regarder celle qui sont régulées.

A propos de la finance durable, le patron de la Bvmac invoque la question de choix des investisseurs qui sont souvent  face  à  divers types d’investissements.  Lorsqu’un investisseur est appelé à agir en respectant les normes environnementales, il s’agit, soutient le Dg de l’entreprise de marché d’opérer un choix entre financer une activité qui préserve  l’environnement ou  celle qui le détruit.

Le  menu au programme de   la semaine des investisseurs prévoit  des débats sur plusieurs sous thèmes,     «  Résilience de l’investisseur : enjeux et stratégies  d’adaptation dans le contexte de l’Afrique Centrale »,    « La prévention des escrocs face aux offres de produits digitaux », Finance durable : profilage de quelques produits ESG  en contexte de l’Afrique centrale ».

Pour animer les débats, la Cosumaf a fait appel aux spécialistes du marché financier en l’occurrence   Simplot Kwenda, Dg  de Money links, Pierre Kam, Secrétaire général de L’Apeccam Gille Wilème Tchamba  Dg de Archer Capital,  Mireille Sidje Nkontchou  Enko Capital Central Africa  Narcisse Konan Dg de Africa Bright, Sarepta Dorcas  Kamani Doctorante Esg (finance durable), Thierry Kependen, président des Associations des compagnie d’assurance du Cameroun, Daniel Keuffi, Directeur de la gestion d’actifs (Cosumaf), Ernest Pouhe, Dg Asca Cameroun, Nelly  Chatue Diop,  Dg Makeda Market et Joseph Djoblona Seknewna , responsable Crbc-Beac

D’autre activités de réflexions sont également inscrits au programme notamment les jeux ludiques  sous forme de compétition  par équipes ou des questions réponses/  QCM avec le public  animés par Société de bourse et de gestion  qui propose des primes aux gagnants.

 

 

 

DOUALA : LA 2EME EDITION DE LA FIAC SE PROFILE A L’ HORIZON

Previous article

41ème session de l’Assemblée de l’OACI : le Cameroun ambitionne de disposer d’un transport aérien moderne

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Economie