Santé

0

 

 

 

Moulongo Oscar, Le mécène de la CAN.

L’homme d’affaires camerounais  s’est donné corps et âme  pour la réussite de ce grand rendez-vous sportif africain  au Cameroun en sauvant des chantiers à l’abandon qui ne faisait pas partie de ses prestations.

Venir à la rescousse d’une entreprise en difficulté sur le terrain ou achever volontairement et sans intérêt des chantiers abandonnés par d’autres entrepreneurs pour retard de paiement des factures ou l’assèchement des caisses dû au préfinancement des travaux , il n’y a que Moulongo Oscar pour le faire.

L’homme d’affaire, dans son élan patriotique et son souci d’une bonne image du Cameroun, s’est chargé personnellement à finir les travaux à la traine des terrains destinés aux entrainements des équipes pendant la CAN. Notamment, les annexes 1 et 2 du stade Omnisport de Yaoundé où a il renforcé les portes d’entrée. Il le fallait. Le temps presse. La Coupe d’ Afrique des Nations, c’est dans quelques jours. Il faut faire vite pour que les hôtes du Cameroun trouvent que tout est fin prêt et se sente à l’aise chez nous. Oscar Moulongo en est conscient.

Savoir remettre ce qu’on a reçu des autres.

Habitué des challenges, il lui avait déjà été confié la délicate mission de réalisation des travaux des stades de Limbé et Ngoa Ekellé  via ses  entreprises Cam-travaux et CSR qu’il a accomplis avec succès.  Il en est de même de plusieurs autres chantiers, toujours dans les BTP, en dehors de ceux de la CAN. La construction des logements sociaux dans la localité de Mbanga-Bakoko à Douala, celle de l’Ecole normale des instituteurs de l’enseignement générale (Enieg) à Edéa, l’Hôtel de ville de la Mairie de Douala 1er , l’immeuble siège de la délégation départementale des forêts et de la faune de la région de l’Océan à Kribi et bien d’autres bâtiments publics et administratifs sur l’étendue du territoire.

Moulongo Oscar se positionne de par ces réalisations, comme l’un des entrepreneurs le plus sollicité en matière de bâtiments  et travaux public dans notre pays.

La spontanéité avec laquelle il s’est déployé pour sauver ces chantiers abandonnés  de la Can ne surprend donc pas. Il faut savoir remettre ce qu’on a reçu des autres. Et Oscar fait partie des hommes auréolés de bienfaits qui savent le rendre à ses semblables.

Contribuer à l’épanouissement des footballeurs

Sa magnanimité s’était déjà faite remarquée auprès de nombreux artistes musiciens pour lesquels l’homme d’affaire a été d’un apport important dans l’éclosion de leur carrière.

Avec la Can qui se déroule dans son pays, cette attention est plus tournée cette fois ci vers les footballeurs à travers la construction des infrastructures sportives. Lieux d’expression qui faisaient défaut, que l’Etat a décidé d’offrir aux acteurs de cette discipline et dont il est l’un  des bâtisseurs. Une façon pour lui de contribuer à l’épanouissement de ces derniers qui ont eu à hisser le drapeau camerounais sur les plus hautes cimes. Et de participer de la même manière à la réussite de cette grande fête sportive africaine, 50 ans après sa première au Cameroun.

 

 

INNOVATION:LA SABC SE DOTE D’UN LABORATOIRE DE DERNIERE GENERATION

Previous article

KUMBA LA SABC OFFREUN FORAGE AUX POPULATIONS

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Santé