ActualitéIci Les Cités

A NATIVE BAPTIST CHURCH : la Justice déclare la nouvelle direction illégitime et illégale

0

En rendant son verdict sur l’affaire qui oppose des fidèles de l’église au Directoire dirigé par le Pasteur Job Salomon Nsoga, le juge de première instance de Douala invalide de fait la nouvelle équipe mise en place à Loum en janvier dernier.

«Le Tribunal,

Statuant publiquement et contradictoirement à l’égard des parties, en matière civile en premier ressort et après avoir délibéré conformément à la loi.

Donne acte au ministère public de ses réquisitions.

Dit que l’action des demandeurs et recevable.

Les y dit fondés.

Constate que la conférence générale convoquée par la NBC les 24 et 26 janvier 2019 viole les dispositions de l’article 48 du Règlement intérieur.

Déclare nulles les résolutions prises lors de cette conférence.

Condamne la NBC aux dépens.»

Voilà la quintessence du jugement rendue par le Tribunal de Grande Instance du Wouri le 27 juillet 2020 dans l’affaire Koffi Joseph Ferdinand & Dipoko Kwedi contre Native Baptist Church.

Pour comprendre ce verdict de la justice des hommes, il faut se rappeler que le Directoire conduit par le Pasteur Job Salomon Nsoga fait l’objet de plusieurs plaintes. En civil pour manipulation des textes de l’église pour son seul et unique avantage. En pénal pour corruption, détournement des biens de l’église, gestion calamiteuse, etc.

Pour se faire de nouveau élire, alors qu’il était déjà contesté après son élection à la tête de la NBC, en raison de sa bigamie cachée à l’église au moment de son élection en janvier 2015, le Pasteur Job Salomon Nsoga a fait concocter de nouveaux textes à son costume. Transgressant les dispositions légales telles que mentionnées dans la constitution et le règlement intérieur de la NBC, il a fait adopter ces nouveaux textes (constitution et RI) à la conférence générale qui s’est tenue en janvier 2019 à Garoua.

Au cours de cette messe statutaire, son équipe et lui-même ont écarté de la liste des personnes convoquées à ces assises, tous les délégués des églises locales qui ne leur étaient pas favorables. Par ailleurs, ils ont expressément omis d’envoyer lesdits textes dans les différentes églises afin de recueillir, comme l’exige la règlementation, les avis des fidèles. Ce que le Tribunal a reconnu comme contraire à l’usage native. Pour ces raisons, ces textes sont donc déclarés nuls.

La conséquence immédiate est que toutes les résolutions prises à partir des travaux de la conférence générale de Garoua sont nulles. Il en va donc de l’élection d’un nouveau directoire de l’église qui a eu lieu à Loum en janvier 2020 sur la base de ces textes annulés par la Justice.

Une première victoire pour les fidèles décidés à se sortir des griffes de quelques personnes dont l’ambition unique dans l’église de Dieu est de se faire plein les poches, au détriment et aux dépens de l’évangélisation et surtout de l’inculturation de l’évangile prônée par les natives.

En attendant le verdict de la Cour pénale qui pourraient envoyer le Pasteur Job Salomon Nsoga en prison, ils ont le triomphe modeste, les fidèles de la NBC qui restent attachés à l’esprit des précurseurs du nationalisme religieux au Cameroun : Josué Dibundu, Tobbo Deido, Lotin Samè, etc.

Hugo TOBBO

Commémoration : la ville de Douala rend hommage au nationaliste Rudolf Douala Manga Bell, pendu il y a 105 ans par les colons allemands

Previous article

Douala : la Communauté urbaine baisse son budget de 59 milliards à 46 milliards de FCFA

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité