Actualité

A Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances

0

Excellence, Monsieur le Ministre des Finances,

Depuis le 15 octobre 2020 le nouveau système de collecte des Droits de Douane sur les téléphones et les tablettes est entré en application sur le territoire national. Ce dispositif qui prévoit la collecte des taxes sur le crédit de communication des terminaux connectés à partir de date ci-haut, préoccupe la Chambre du Commerce Electronique, de l’Industrie de l’Information de la Communication et de l’Economie Numérique (Cetit&de).

Créée en 2017 la Chambre en concertation avec les acteurs institutionnels, a pour vocation l’intégration numérique du Cameroun dans la Société de l’Information et de la Communication, en étant force de proposition dans l’élaboration et la mise en œuvre cohérente à l’échelle nationale et internationale de politique publiques et privées.

L’association se fixe pour objectif général d’avoir une activité de veille, d’analyse et de prospective sur l’impact des technologies de l’information, des services et usages numériques sur le territoire.

A l’heure où la crise économique, sociale et sanitaire affecte l’ensemble des économies en rebattant les cartes sur les modèles de développement, le Cameroun doit se positionner et préparer sa mutation économique et sociale qui lui permettra de bénéficier des effets de levier qu’offre le digital.

Davantage, les Technologies de l’Information et de la Communication représentent l’une des principales sources de compétitivité, d’innovation et de dynamisme économique. Elles rendent plus efficient le fonctionnement des organisations, de même qu’elles améliorent la vie quotidienne, le travail et les loisirs.

De ce qui précède, la Chambre n’approuve pas cette mesure de collecte des taxes sur les terminaux électroniques qui s’oppose aux objectifs de développement tels que prônés par le Document de Stratégies pour la Croissance et l’Emploi (DSCE).

 Le Cameroun souffre d’un retard net sur le plan numérique en matière d’usage TIC et de mise en œuvre des politiques d’accompagnement ; et toute mesure visant à l’accentuer et/ou à freiner le développement du pays ne peut pas être souhaitable.

 A contrario, la Cetit&de attire plutôt l’attention des Pouvoirs Publics sur la nécessité de mettre en place des mesures de soutien du secteur numérique, levier de la croissance du XXI siècle.

C’est pourquoi nous proposons que la Chambre soit associée étroitement à tous les niveaux à la réflexion stratégique sur la mise en œuvre et le suivi de ce nouveau mécanisme de collecte des taxes sur les terminaux électroniques.

Vos Hautes directives nous obligeraient.

Veuillez agréer, Excellence, Monsieur le Ministre des Finances, l’expression de ma parfaite considération.  

Dr NJIKAM MOUICHE Paul César  

Ampliations :

  • MINETAT/SGPR
  • DCC
  • CAB/SG/PM
  • MINPMESA
  • MINESUP
  • ANTIC
  • OPERATEURS TELEPHONIES
  • CRTV
  • MEDIA

Télécharger le Communiqué 

dispositif collecte droit de douanes

pour votre information !

Previous article

Covid-19 : l’Unicef offre des kits de protection aux six communes de Douala

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité