Actualité

Affaire SMID : Le Conseil de communauté enjoint le Maire de défendre les intérêts de la ville

0

Siégeant  en sa session ordinaire de 1er trimestre de l’année 2021, consacrée à l’examen et l’adoption du compte administratif clos au 31 décembre 2020, le conseil de communauté a ordonné le maire de la ville à défendre, sans concession, les intérêts de la ville de Douala à la Smid dont l’engagement financier direct s’élève à près de 2.5 milliards de Fcfa.

Jusqu’où est prêt à aller le Dr Fritz Ntonè Ntonè. En dépit de la décision administrative du 10 mars 2021, du gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, de la sentence du Tribunal de première instance de Douala Bonanjo du 23 mars dernier, interdisant toutes, la tenue de l’Assemblée générale de la Smid,  son président du Conseil d’administration, l’ancien délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, bravant toutes ces interdictions, a tenu le 29 mars, par visio-conférence ladite Assemblée générale. à l’issue de laquelle, il a été reconduit au poste de  président du Conseil d’administration a-t-on appris.

Cette crise ne laisse pas indifférent le conseil de communauté de la C.u.d, qui, siégeant  en sa session ordinaire de 1er trimestre consacrée l’examen et l’adoption du compte administratif clos au 31 décembre 2020, a interpellé et enjoint le maire de la ville à défendre, sans concession, les intérêts de la ville de Douala dans toutes les sociétés où elle détient des participations et plus particulièrement à la Smid. « Après avoir pris connaissance de la situation qui prévaut à la Société métropolitaine d’investissement de Douala, dont les informations font état d’un résultat d’exploitation déficitaire après plus de deux ans d’activités, d’investissements à l’arrêt et sans perspective de reprise, d’une trésorerie inexistante, ainsi que des charges de fonctionnement disproportionnées, toutes choses qui ont absorbé la totalité du capital social initial et compromettent la continuité de l’exploitation de cette société», constate le conseil  dans son communiqué final.

Également informé « de l’évolution du dossier devant les instances judiciaires, recommande fermement au maire de la ville de Douala, sur un plan général : de prendre toutes les mesures indispensables en vue d’assurer la protection des intérêts de la ville de Douala dans les sociétés où elle détient des participations. Plus particulièrement s’agissant de la Smid, le Conseil de communauté enjoint le maire de la ville de Douala de défendre sans concession dans le cadre des procédures judiciaires en cours, d’une part, les intérêts de la ville de Douala dont l’engagement financier direct s’élève à 2.5 milliards de Fcfa et d’autre part, ceux des petits souscripteurs qui avaient été convaincus par l’engagement de la Communauté urbaine de Douala dans ce projet, et qui se retrouvent aujourd’hui sans perspective de retour sur investissement», enjoint le conseil.

declarationsmid

Douala La C.u.d réalise plus 2 milliards d’excédents budgétaires

Previous article

Institut Universitaire du golfe de Guinée Steve Cédric Ndjambou prend les commandes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité