Education

Institut Universitaire du golfe de Guinée Steve Cédric Ndjambou prend les commandes

0

Âgé de 36 ans, le fils du défunt pionnier de l’enseignement supérieur privé à Douala aura la lourde mission de poursuivre l’immense œuvre laissée par son défunt père.

A-t-il les épaules larges pour supporter ce lourd héritage ?  Sera-t-il à la hauteur des attentes placées en lui ? En tout cas, la tâche ne s’annonce pas facile pour le nouveau président de l’Institut Universitaire du Golfe de Guinée

Né à Paris un jour du 14 avril 1985, Steve Cédric Ndjambou a entamé ses études maternelles et primaires au Cameroun sanctionné par C.E.P.E. Il poursuit au collège Chevreuil  et au collège Alfred Saker où il décroche son B.E.P.C. avant de s’envoler en France en 2001 poursuivre son second cycle notamment au lycée Saint Michel des Perrais où il obtient en 2005 son baccalauréat scientifique. Baccalauréat en poche, Steve Cédric Ndjambou, s’inscrit à l’université de Paris Dauphine. son cursus académique sera couronné d’un master, spécialité finance et option audit finance en 2010. L’année qui suit, il obtient le diplôme supérieur de comptabilité au prestigieux  Institut national des techniques économiques et comptables de France (Intec). Sur le plan professionnel, le jeune homme intègre dès l’année 2011 en stage professionnel, le cabinet d’audit et de conseil Deloitte France, classé dans le top quatre des cabinets dans le monde. Il y demeurera jusqu’en 2014. Avant de rejoindre le cabinet Price Water House Cooper (PWC), bureau de Paris. Il y exercera deux ans. Y étant, il soutient son mémoire d’expertise comptable faisant de lui un expert-comptable. En 2016, il part de Pwc paris pour rejoindre Pwc Cameroun. En 2018, il démissionne de Pwc pour s’associer à son père au cabinet Audit conseil formation, (ACF).

Fort de ce qui précède, le nouveau président de l’IUG semble jouir des atouts académique, professionnel et managériale pour mener à bien ses missions. Il a d’ailleurs été  conseiller technique de son défunt père. Celui qui semble avoir suivi les traces de son défunt géniteur, a à cœur de préserver la place et le prestige de l’IUG dans le concert des Ipes. Cela passe par « la qualité des enseignements, le maintien de la dynamique sur le plan académique et infrastructurel, le recrutement des enseignants, le respect du cahier des charges prescrit le ministère de l’Enseignement supérieur et les universités de tutelle, le maintien de l’excellence académique», a-t-il promis.

Louis Marie Ndjambou, fondateur de l’Ecole Supérieur de Gestion, (Esg) qu’il fondra plus tard dans un groupe, l’Institut Universitaire du Golfe de Guinée, est décédé le 7 janvier 2021 en Belgique des suites de maladie. Laissant sa famille nucléaire et éducative éplorée.

B.P. 

   

Affaire SMID : Le Conseil de communauté enjoint le Maire de défendre les intérêts de la ville

Previous article

nécrologie l’archevêque émérite de douala n’est plus.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Education