Economie

AFRICA DEVELOPMENT CLUB DU GROUPE ATTIJARIWAFA BANK LANCE SUFAWE/ CEMAC

0

 

L’évènement a eu lieu ce 29 mars à Douala sous le thème «  Business Women : Enjeux et opportunités de croissance en Afrique » et sous le patronage du ministre Camerounais des Finances, Louis Paul Motaze.

Environs 200 entreprises de la sous-région Cemac  dirigées par les femmes y ont pris part en présentiel ou   par visio-conférence, parmi lesquels Mme Kate FOTSO, PDG  de Telcar Cocoa  qui a reçu le premier Prix Sufawe en Octobre 2019.   Des interventions des personnalités de premier plan  et des échanges étaient l’essentiel  au  menu   de cette  cérémonie du lancement  de  SUFAWE/Cemac, un  programme    Porté  par les filiales du Groupe Attijariwafa bank, SCB Cameroun, le Crédit du Congo, Attijari Tchad et l’Union Gabonaise de Banque.    « Stand Up For African Women Entrepreneurs » (SUFAWE) est une initiative du Club Afrique Développement du Groupe Attijariwafa bank.  Son objectif  est de promouvoir l’entreprenariat  féminin sur  le continent par des actions diverses et  à travers notamment l’intégration dans    les corridors d’affaires du réseau des banques du Groupe Attijariwafa bank présentes dans 16 pays en Afrique.

A propos, la Directrice du Club Afrique  développement,   madame Mouna  Kadiri explique  les avantages qu’offre SUFAWE: « Vous   pouvez avoir  accès aux appels d’offre en temps réel  à travers un service qui couvre plus de 50 pays du continent.   Il  est possible que nous vous assistons à soumissionner aux appels d’offre. Nous avons un interfaçage et un partenariat avec   une  plateforme d’investissement public en France  qui  fédère dix mille entreprises en Europe continentale et  treize mille en Europe et en Amérique latine. Vous avez   donc une vue très ouverte par rapport aux possibilités de  développement de votre entreprise.  Vous avez aussi accès aux informations de première main actualisée qui est le fruit de différentes  expertises du groupe à travers le continent  et au-delà. »

Le club a  pu accompagner plus de dix mille entreprises de 40 pays du continent

Le Club Afrique Développement qui est une plateforme fédérant les communautés économiques du continent,   assure aussi   l’accompagnement et la structuration des projets des femmes entrepreneures,  met à leur service les ses outils et des services   pour la création d’opportunités d’affaires et de valeurs ajoutées, assure Kadiri.    Le gouvernement camerounais  qui a compris l’urgence de soutenir les petites et moyennes entreprises  et l’entreprenariat féminin en particulier a mis en place  depuis l’année dernière certaines mesures pour le promouvoir. Et le ministre Louis Paul Motaze se réjouit de constater  qu’il existe des initiatives portées par le secteur privée avec l’appui des  partenaires internationaux qui visent cet objectif.  « J’ose donc espérer que l’accès des femmes entrepreneures  au réseau des banque du Groupe Attijariwafa bank  va améliorer le rendement  de leur entreprises», dit le MINFI.

Dans le contexte social africain, les obstacles  à l’entreprenariat féminin  ne manquent pas. Mais pas questions cependant de s’y attarder  car le diagnostic  d’après madame     Kadiri     est connu  de toutes depuis un moment.  L’essentiel, assure-t-elle  est de rechercher les voies et moyens pour  avancer : « la conjoncture  mondiale actuelle nous rappelle à quel point il est vital de travailler entre nous, autrement dit de  de bénéficier des opportunités de  la coopération intra-africaine. »

Les obstacles  à l’entreprenariat féminin  ne manquent pas mais……

Le lancement de lance   SUFAWE/Cemac aura été aussi l’occasion pour  des femmes entrepreneures de partager leurs expériences. Le Directeur générale de la Scb, filiale camerounaise de Groupe Attijariwafa bank, Alexandre BEZIAUD a d’ailleurs apprécié la volonté désormais manifeste  des opérateurs économiques africains  notamment   africaine d’agir ensemble et  souhaite  aussi d’avantage  d’intégration :  «  L’intégration  des économies africaines est une préoccupation majeure  et constante de notre  groupe ».

En dépit des obstacles qui entravent  la coopération commerciale entre les pays du continent,    le Club a pu  mettre ensemble  les entreprises africaines   dans le secteur des Btp, l’agro-industrie, la métallurgie,   le commerce, la distribution. Il a  pu accompagner plus de dix mille entreprises de 40 pays du continent pour la concrétisation de plus de vingt-cinq mille rendez-vous d’affaires. Tout cela a été rendu possible grâce aux filières  du Groupe

 

Filiale du Groupe Attijariwafa bank, SCB Cameroun emploie près de 600 Collaborateurs au service de plus de 210 000 Clients. Elle est présente dans 28 villes des 10 régions du pays avec 54 agences (dont 02 Centres d’Affaires et 02 banques privées) et 110 guichets automatiques.

 

PROJET DE MOBILITE URBAINE ( pmud )

Previous article

Développement de Douala : La Cud mise sur le sport

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Economie