Economie

Banque Camerounaise des Pme

0

 

Bientôt  l’ouverture d’un guichet agricole   

En partenariat avec  l’Agence de promotion des Pme,  la Banque Camerounaise des Pme à travers ce guichet  va  mettre  en place un dispositif pour faciliter l’accès  des opérateurs agricoles  aux crédits.

Le cautionnement  mutuel en est le principal.  Il est  la garantie apportée aux emprunteurs  afin qu’ils puissent obtenir du crédit à des conditions avantageuses. Celle-ci est  constituée des versements des   adhérents   des Sociétés de cautionnement mutuel(Scm).  Il s’agit de  « l’ensemble des  associations  crées par les petits entrepreneurs ou des divers organismes  de production et dont l’objectif  est de s’entraider », explique Jean Marie Louis Badga,  Directeur général de  la Banque Camerounaise des Pme (Bc-Pme).  Elles  sont des associations à but non Lucratif,  fonctionnant sur le principe de la mutualité.

Le guichet agricole est   dédié   aux projets agricoles. Il  sera ouvert aux petites et moyennes entreprises qui œuvrent essentiellement dans l’agriculture et la transformation des produits agricoles. Dans ce secteur généralement, les  entrepreneurs ne sont   pas les clients les plus intéressants pour les banques classiques. Leur plus grand  péché est le défaut de garantie   de remboursement.  Or il en faut absolument pour une activité qui recouvre les risques importants ( aléas climatiques, fluctuation des prix sur le marché international…) et dont les acteurs  font figurent   de dernier de la classe  en matière d’organisation et de gestion.  A travers son guichet agricole, la Banque camerounaise  des Pme,   va   essayer de  couvrir les besoins de financement   du  secteur  agricole.

Défaut d’organisation et gestion aproximative

Il va essayer  en effet  de suppléer   les ex sociétés d’Etat  passées sous les fourches caudines de la liquidation à l’instar   du Fond national  de développement rural (Fonader) et  du Crédit agricole du Cameroun (Cac).  L’introduction dans son plan d’affaire de ce guichet  a nécessité  une restructuration de  l’institution    avec le renforcement de ses ressources financières  et humaines. Sur ce, la Bc-Pme  n’a pas encore  communiqué  de chiffres.

Le guichet agricole reste un palliatif  et non un remède aux problèmes immenses  de financement  de l’agriculture au Cameroun que la Banque agricole  devrait régler. En tout cas c’était l’objectif  de ce projet annoncé  par le président de la République  en 2011   lors du  Comice agro pastorale d’Ebolowa.    En 2018, l’Etat  du Cameroun a renoncé à sa  création.  Au-delà de  l’ambition   de faciliter  l’accès  au crédit  aux agriculteurs,  cette banque aurait aidé à la restructuration  des  filières agricoles les plus rentables et accéléré  la mécanisation de l’agriculture,    secteur clé de    l’économie camerounaise. Il contribue à hauteur de 22% au Pib du pays et pour cela l’Etat doit se doter aujourd’hui   d’une politique agricole à la mesure de son désir argent d’émergence à l’horizon 2035.

1) Cimencam Vs Gouvernement

Previous article

: Opération vacances citoyennes et patriotique : Le MINJEC lance la 6ème édition dans les 7 arrondissements du Mfoundi

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Economie