Non classé

BORIS BERTHOLD PCA DE GS& S ?

0

Le très virevoltant Boris Bertolt vient encore de frapper. Et sa cible, encore une fois, n’est autre que le Maire de la Ville de Douala. Jalousie devant l’efficacité d’un responsable au service des populations de la Ville de Douala, d’un militant du RDPC, ou alors simple cabale due à la défense des intérêts personnels mis à mal à la Communauté Urbaine de Douala par un concurrent qui propose et fait mieux que l’Entreprise derrière laquelle il se cache ?
Global Sanitation & Services dont Boris Bertolt défend les intérêts avec bec et ongle depuis quelques temps, n’est autre qu’un fournisseur mis en difficulté à la Commission interne de passation des marchés auprès de la CUD, pour non-respect des conditions de qualification du Dossier d’appel d’offres relatif à la location des toilettes et urinoirs mobiles pour la CAN TOTAL Énergies Cameroun 2021 par la CUD.
On se souvient qu’à la fin de l’année dernière, le même activiste des réseaux sociaux a tiré à boulets rouges sur le Maire de la Ville de Douala, sous le prétexte qu’une entreprise aurait loué des toilettes mobiles lors du CHAN 2020, et ne serait toujours pas payée jusqu’alors. Ce qu’il a oublié de dire est que Global Sanitation & Services dont il serait le PCA sinon un membre influent du Conseil d’Administration refusait d’être payé par voie réglementaire pour ce type de prestations, demandant à être payé plutôt en cash par déblocage de fonds (une procédure qui n’est pas utilisée dans le processus de la commande publique). Sans doute, GS&S et leurs suppôts internes voulaient conduire les services financiers de la Ville de Douala dans l’erreur. Heureusement que le Maire de la Ville, Dr. Roger Mbassa Ndinè, veillait au grain et a exigé que tout se passe de manière réglementaire. Ce qui n’a pas plu à notre B.B. national…
Il revient cette fois-ci parce que son entreprise, Global Sanitation & Services, n’a pas été retenue dans le cadre de l’appel d’offres pour la location des toilettes mobiles et urinoirs pour la CAN. Il a toutefois, dans sa mauvaise foi, oublié de mentionner que l’entreprise qui l’emporte est dans la même marge budgétaire que GS&S qui a été incapable de remplir toutes les prescriptions exigées dans son offre technique pour être qualifié (étant entendu que 02 conditionnalités non-remplies entrainaient la disqualification du dossier). Or Global Sanitation & Services avait 03 critères qui lui donné trois fois zéro.
Monsieur Boris Bertolt, allez au stade de Japoma, dans le Fan Zone du Parcours Vita de Douala et au Village du Joka vérifier l’effectivité des prestations et plus encore l’état des toilettes et urinoirs mobiles posés par votre concurrent. Pas le beup, beup… !

plate-forme intercommunale de la ville de douala

Previous article

INNOVATION:LA SABC SE DOTE D’UN LABORATOIRE DE DERNIERE GENERATION

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Non classé