ActualitéIci Les Cités

CAMEROUN-ENERGIE : création d’un fonds de développement du secteur de l’électricité

0

La décision du président de la République Paul BIYA relayée sur le réseau social Twitter ce 19 aout 2020, décide de la création d’un Fonds de Développement du Secteur de l’Electricité en abrégé « FDSE » et qui sera financé conjointement par l’Etat et les opérateurs du secteur de l’électricité à hauteur de 1%.

 

Nature et fonctionnement

Le FDSE, selon le décret du président, est un compte d’affectation spéciale destiné au financement de toutes actions tendant à l’élaboration des politiques et des stratégies en matière d’énergie électrique, ainsi que de la mise en place des structures y relatives. Il sera également en charge de mener les opérations relatives à la préparation et l’organisation des appels d’offres en vue de la sélection des opérateurs des centrales électriques, ainsi que les opérateurs des activités de gestion du réseau de transport, entre autre. Cette décision consacre la volonté du gouvernement à organiser le secteur de l’énergie pour une plus grande efficacité.

Egalement en charge des opérations de suivi et de contrôle des activités de stockage de l’eau pour la production de l’électricité, de transport, de distribution, d’importation, d’exportation et de vente de l’électricité, c’est une mission herculéenne qui attend ce nouvel opérateur. Ce fonds placé sous la gestion de l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité (ARSEL) va concentrer les investissements pour le développement du secteur de l’électricité.

Origine des fonds

Les ressources de ce fonds, nous révèle Cameroon Tribune, proviendront des cotisations annuelles des opérateurs titulaires d’un titre de concession ou de licence dans le secteur de l’électricité. Fixé à 1% de leur chiffre d’affaires annuel hors taxe, d’une quote-part de la redevance d’eau ou droits d’eau, des ressources du budget de l’Etat au titre de sa contribution ou participation aux opérations de structuration juridique et financière des projets du secteur de l’électricité ; d’une quote-part des dividendes de l’Etat au titre de ses prises de participation dans les entreprises du secteur de l’électricité tel que fixée par la loi de finances de l’Etat ; d’une quote-part des droits d’entrée ou de renouvellement des titres des opérateurs du secteur de l’électricité.

Le fonctionnement du FDSE permettra à la longue une organisation mieux coordonnée du secteur de l’électricité au Cameroun. Certains camerounais y voient une volonté manifeste de libéralisation de ce secteur, et parlent aussi de développement d’une industrie d’exploitation des mini-réseaux.

Inondations à Douala : le maire de la ville promet de démolir les constructions sur les drains

Previous article

Canton Longasse : la chefferie très convoitée

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actualité