Education

CONCOURS DE L’ECOLE LA PLUS PROPRE DE DOULA : LE GROUPE SCOLAIRE ESPERANCE DIVINE EST CHAMPION 2022

0

 

 La  proclamation solennelle des résultats a eu lieu à La Salle de Fête d’Akwa  le 6 décembre 2022 sous la houlette du maire de Douala représentée à l’occasion par son  4e adjoint, madame Adzogo Marie dine          qui  a également procédé au lancement de la 2e édition.

« Concours de l’Ecole la plus propre de Douala  » est une initiative  de la mairie de Douala.  Son organisation est assurée par la Direction  des arts et de la culture et placée sur la coordination du premier adjoint du maire, Dr Gérémie Sollè.                   Sur la ligne de départ,  il y avait soixante écoles, du public et du privé. Les critères d’évaluation portaient entre autres sur les voies d’accès à l’école, la tenue des enseignants,    l’état des toilettes, l’existence  des aires de jeux et leur  entretien,   l’existence des espaces verts  et leur état.  Chaque critère avait son échelle de mesure.

A la première étape, le jury a retenu les trois meilleurs  de chacune des 5  commune de Douala et à   l’issue    du concours entre les meilleurs,   Le Groupe scolaire Bilingue Espérance Divine s’est distingué  et a été déclaré numéro un.  Sur la liste  les compétiteurs, un absent néanmoins Manoka. A son sujet, le coordinateur a annoncé  la mise sur pied prochaine d’un  comité local d’évaluation dans la commune insulaire.

Etat des toilettes, entretien des aires de jeux, voies d’accès à l’école

A titre de récompense, les lauréats ont reçu chacun  un kit constitué  du matériel  de nettoyage, (brouettes,  pelles,  raclettes, les râteaux, balais, tables banc, etc.). En sus de ce package, toutes les écoles publiques ayant participé au concours  ont eu droit à 20 tables-bancs.  Dr Gérémie Sollè a rassuré les établissements concernés de ce que la livraison sera assurée par la mairie de la ville. Il s’en est suivi   une salve d’applaudissements  dans une Salle de fête d’Akwa archi-comble. La représentante du  GSB Bilingue Espérance Divine  de Bonabéri   a exprimé sa joie profonde pour la reconnaissance de sa performance en matière de propreté par le jury et remercié les autorités municipales de la ville pour la belle initiative.

Le patron de la direction de la culture et des arts, Monsieur Kinguè Edjenguele Henri,   a fait quelques observations générales  sur la question d’hygiène et de la salubrité  dans les  établissements  candidats : il a été constaté, dit-il,  que  très peu d’enseignants portaient des tabliers pourtant ils en ont mais  les posent sur les dossiers de de leurs chaises pendant les cours.  Au  niveau des toilettes, le constat  est assez triste.  Globalement  la propreté dans les toilettes n’est pas la règle dans les établissements scolaires de la ville mais l’exception.

Sur les 60 écoles  évaluées,  à peine 8 avaient  des latrines propres.   Les toilettes  et les accès à l’école  ont été inscrits dans le registre des « points critiques », points  sur lesquels  la mairie doit porter une  attention particulière  et doit agir pour l’améliorer   dès que possible.  Dr Sollè  a évoqué  la forte probabilité  « d’une  dotation budgétaire en 2023  qui    puisse permettre  de réajuster et de  les réparer ces points critiques.

Dans son mot  de clôture madame la maire ……… a rappelé les objectifs  pour la mairie de la ville  d’organiser le concours pour l’école la plus propre : « nous souhaitons que le lieu où nos enfants viennent acquérir la connaissance soit sain et   qu’à partir de l’école, l’enfant ait la culture de l’hygiène.  Par cette initiative, La mairie veut  apporter sa contribution à l’amélioration du cadre de vie des élèves. »  . Tout en déclarant clos l’édition 2022, madame le maire a également procédé au lancement de l’édition 2023.

 

 

 

 

 

CULTURE : MANGANDO VISITE LES US ET COUTUMES SAWA A TRAVERS LA DANSE

Previous article

BUDGET 2023 L’ASSEMBLEE NATIONALE SUPPRIME LES MICROS PROJETS

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Education