Santé

DON DU SANG

0

Le Cameroun a soif de plus de 300 000 poches de sang

Mardi 14 juin 2022 marque la célébration de la Journée mondiale du Donneur de sang. Au Littoral, le président national de l’Association des donneurs bénévoles de sang de rhésus négatifs (Adoben) sensibilise sur le terrain.

Au Cameroun, les services de soins déplorent chaque année qu’il manque plus de 300 000 poches de sang pour assurer l’ensemble des transfusions sanguines. Cette absence de sang a malheureusement parfois des conséquences dramatiques. L’année 2020  n’a pas amélioré la situation. De janvier à mai 2020, le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) a pu collecter 32 328 poches dans les dix régions du Cameroun. L’on explique cette situation par la réticence des Camerounais pour le don de sang.

Motif qui pousse le président national de l’Association des donneurs bénévoles de sang de rhésus négatifs (Adoben), Chrétien Kuetche Talla, Chevalier du Mérite Agricole, à  plus de sensibilisation. Interrogé mardi 14 juin 2022 lors de la Journée mondiale du Donneur de sang, il estime que donner du sang est un acte d’altruisme. Tout en appelant les citoyens à se rendre massivement dans les hôpitaux publics du Littoral en particulier et des 10 régions du Cameroun en général qui disposent d’une banque de sang, il affirme: «donner de son sang est un geste noble qui n’a pas de prix et le donneur bénéficie de plusieurs avantages».

Pour donner son sang, il faut avoir entre 18 et 59 ans; peser au moins 50 kg; avoir une bonne tension artérielle. Il y a des critères de sélection. Quand bien même vous avez une bonne tension artérielle, votre poids correspond et votre âge, on vérifie votre taux d’hémoglobine. Après on vous fait gratuitement six examens biologiques: le test du groupe sanguin par système Abo avec facteur rhésus, hépatite virale B, hépatite virale C, Syphilis, tests de Vih 1 et 2. En fonction des hôpitaux, on parle aussi du test d’électrophorèse d’hémoglobine. Autant d’examens qui, en temps normal, coûtent pas moins de 50 000 Fcfa voire plus. Le donneur bénéficie donc d’un bilan gratuit par don de sang. Le don régulier du sang donne droit à une carte nationale de transfusion sanguine, informe l’Adoben.

linda Mbiapa

DOUALA-BONABERI LE DESORDRE URBAIN A LA PEAU DURE.

Previous article

EMANUEL DE TAILLY, UN GRAND MONSIEUR !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Santé