Economie

Douala accueille le 3e séminaire interrégional d’information et de  sensibilisation

0

Le projet de statut  en vue de la création d’une plateforme  national  des promoteurs de la farine locale   a été le  sujet phare des travaux de cet atelier interrégional  organisé  le 13 mai dernier par le Minepat.

Producteurs,  transformateurs, distributeurs,   consommateurs, tous les parties prenantes   pouvant contribuer à la promotion de la farine locale opérant dans le  Littoral et le Sud-ouest ont   examiné   le projet de statut  en vue de la création d’une plateforme  nationale  des promoteurs de la farine locale.  Ce projet  de statut comprend un préambule,  6 chapitres et 30 articles. Les participants devraient après examen faire, des propositions.  Le séminaire interrégional de Douala s’inscrit dans une série  qui a commencé en février 2021 à  Mbankomo dans la région du Centre et devrait couvrir l’ensemble du territoire national.

En partageant ce projet de statut aux participants, le Minepat  (Ministère du plan et de l’aménagement du territoire), organisateur de ces rencontres   veut susciter l’appropriation de ses textes organiques  par les séminaristes  et  leur adhésion à la plateforme susmentionnée.  Les séminaires interrégionaux  se tiennent dans la perspective de  la mise en place effective de l’instance faitière à travers la tenue d’une Assemblée générale constitutive  dont la  finalité se résume à  une meilleure structuration de la chaine de promotion des farines locales

A l’ouverture des travaux, le représentant du gouverneur du Littoral a rappelé  les objectifs de  de cette  plateforme   : «   un cadre de collaboration visant à garantir un meilleur encadrement des professionnels de la chaine de promotion des farines locales.  Elle leur  permettra  de soutenir les efforts des pouvoirs publics dans l’implémentation de la politique visant à réduire la  dépendance aux importations de blé et de farine de blé avec  l’ambition de la transformation structurelle de notre économie, contenue dans la stratégie  national de développement 2020-2030 ».

 

Un meilleur encadrement des professionnels

Pour le représentant du Minepat  La stratégie politique prônée pour être émergent en 2035 est celle de la substitution des importations  et  de promotion des exportations en s’appuyant sur les avantages comparatifs de l’économie nationale. Ainsi, il est question d’investir dans un vaste programme  de l’accroissement de la production agricole en vue de satisfaire non seulement les besoins alimentaire des populations mais également les agro industries dans une optique de  transformation à grande échelle ».

Le gouvernement envisage  donc  le renforcement de la production et  la transformation agricole des spéculations sensible dans la mise en œuvre dans la politique  d’import substitution et de préférence nationale  à savoir principalement du riz, du maïs,  du soja, du mil- sorgho,  du manioc , du poisson et de l’huile raffinée.

Renforcement de la production et  transformation agricole sont les principale motivation du  ministre en charge de l’économie  qui a mis en place l’année dernière   un groupe de travail élargi à la société civile chargé de faire des propositions  pour la création  d’une plateforme des promoteurs  de farine locale au Cameroun dont la mission est  d’organiser et de  structurer ce secteur autour d’une instance faitière pouvant regrouper toutes les parties prenantes.  C’est dans cette optique que  sont organisés les séminaires interrégionaux d’information et de  sensibilisation dont celui de Douala ce 13 mai 2022.  

Monatele : les conducteurs de mototaxis exhortés à s’acquitter de leurs taxes communales

Previous article

2 EME EDITION DE DOUALA FOOT DAY

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Economie