ActualitéIci Les Cités

Douala : des commerçants exigent le départ du régisseur du marché Dakar A

0

Ils l’accusent d’avoir scellé la boutique de leur président et de vouloir gérer les recettes financières dudit marché.

Mouvement d’humeur le 9 septembre à l’hôtel de ville de Douala. Une cinquantaine de commerçants du marché Dakar A, dans l’arrondissement de Douala 3e, ont investi l’esplanade de la mairie pour exprimer leur mécontentement, au point qu’il a fallu l’intervention des forces de maintien de l’ordre pour calmer leur furie. Ils exigent le départ du régisseur de leur marché et la réouverture de la boutique de leur président, Edmond Tamwo Mad, scellée par le régisseur le 8 septembre 2020.

Le problème, c’est qu’« avant on percevait les frais pour le balayage, les toilettes et le gardiennage. La Communauté urbaine de Douala (CUD) contribuait substantiellement pour nous permettre de gérer les problèmes du marché. Mais aujourd’hui, on nous a imposés un régisseur en nous exigeant de verser 40% des recettes du marché à la CUD. Nous n’avons pas refusé. Mais dès qu’on commence à percevoir les frais, on scelle la boutique du président du marché, on ne sait pourquoi », s’insurge une commerçante dépitée.

Pour le régisseur incriminé, nommé le 2 juin 2020 par le maire de la ville de Douala, Dr Roger Mbassa Ndinè, il s’agit d’un conflit de compétences qui a abouti à la fermeture de la boutique du président des commerçants du marché Dakar A. Joseph Monney qui déclare avoir été séquestré par les commerçants, explique que le président dudit marché a entrepris depuis le 7 septembre dernier de collecter les recettes en lieu et place du régisseur. Une situation qui a conduit le maire de la ville à signer une décision de sceller sa boutique a été signée par le maire de la ville.

Ceci, poursuit-il, fait suite à un rapport remis au maire de Douala retraçant tout ce qui se passe dans ledit marché. Notamment l’élection invalidée du président de ce marché par le maire de la ville. Bien plus, dans un communiqué signé le 26 mai 2020, le maire de Douala autorise aux régisseurs des équipements publics marchands, d’assurer la gestion de toutes les activités internes des marchés. Toutefois, un arrêté du maire de la ville daté du 11 mai 2020 crée des comités de gestion composés des régisseurs et représentants des commerçants pour la cogestion de ces marchés.

« Mais tant que ce comité de gestion n’est pas mis en place par une note de service du maire de la ville, les commerçants ne doivent pas assurer une gestion des activités internes de ce marché », rappelle Joseph Monney. La mairie de Douala a entrepris une médiation entre commerçants et régisseur pour apaiser les tensions.

Elections régionales : Le Président de la République convoque les collèges électoraux

Previous article

Douala : Dr Roger Mbassa Ndinè au chevet des agents agressés de la police municipale

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité