Actualité

Douala : Dr Roger Mbassa Ndine associe les chefs traditionnels à la gestion de la cité

0

Le maire de la ville les a réunis le 28 octobre 2020 pour élaborer une politique de gestion participative dans les domaines de la sécurité et de la salubrité notamment.

Protéger le mobilier urbain, lutter contre l’insécurité et l’insalubrité. Ce sont les missions désormais assignées aux chefs traditionnels par le maire de Douala. Dans le cadre d’une gestion participative qu’il prône, Dr Roger Mbassa Ndine  a réuni les chefs traditionnels Sawa du Wouri et les chefs des autres communautés vivant à Douala. C’était le 28 octobre 2020 à la salle des fêtes d’Akwa.

Après avoir marquer une minute de silence pour la mémoire des sept élèves assassinés par les terroristes le 24 octobre dernier à Kumba, le maire de Douala s’est entretenu avec ses invités. L’objet de la rencontre était d’impliquer davantage les gardiens des traditions dans la gestion de la ville. Car le constat est patent. L’incivisme, l’insécurité et le désordre se multiplient à Douala. Toute chose qui conduit à la destruction et à la dégradation du mobilier urbain. Il faut stopper ces incivilités. Raison pour laquelle l’édile de Douala requiert l’aide des chefs traditionnels.

« Les autorités traditionnelles vont s’organiser pour mettre en place deux sortes de comités. Un comité chargé de la protection du patrimoine et de la sécurité et le deuxième comité chargé d’hygiène et de salubrité », indique Dr Roger Mbassa Ndine.  Après avoir proposé leurs solutions, les chefs traditionnels se sont engagés à soutenir l’action du maire de la ville. Les moyens leur seront octroyés dans l’implémentation de leurs actions.

Ils sont la courroie de transmission entre les populations et les autorités municipales et devront dans le cadre des incivilités, implémenter le principe du casseur-payeur. Car « celui qui casse va payer, celui qui jette les ordures dans les drains va payer et les comités vont être chargés du bon fonctionnement de ces principes », indique le Dr Roger Victor Mbassa Ndine, qui promet une grille d’amendes des délits très prochainement.

OBSCURITE SUR LE PONT DU WOURI : COMPRENDRE LES RAISONS

Previous article

Reconnaissance : Moulongo Oscar fait commandeur.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité