Actualité

Douala: La CUD veut réguler le transport par mototaxis d’ici 2025

0

Elle vient d’élaborer un plan d’action à cet effet pour améliorer la circulation dans la capitale économique.

Le plan d’action de la professionnalisation et d’assainissement du secteur de transport par mototaxis a été présenté le 19 janvier 2021. Il s’étale de 2021 à 2025 et s’articule autour de six actions. Il s’agit notamment de l’aménagement des aires de stationnement, la formation à la conduite et à la citoyenneté, l’identification visuelle et numérique, la délimitation des aires d’exercice de l’activité.

La concertation entre la Communauté urbaine de Douala (CUD), les mairies et leaders syndicaux des mototaxis des cinq arrondissements continentaux de la ville, a permis d’identifier 24 sites de stationnements. Mais quatre sites pilotes ont été retenus pour l’instant et sont en cours d’aménagement: Rond-point Deïdo pour Douala 1er, Carrefour Kotto et Rhône-Poulenc pour Douala 5e, Carrefour Mützig pour Douala 4e.

Reste à choisir un site pilote pour Douala 2e. Le carrefour Ndokoti pour Douala 3e, « étant retenu comme lieu de départ et de chute d’un nouveau système de transport de masse (bus) qui verra bientôt le jour », annonce Dr Roger Mbassa Ndine, le maire de Douala. Pour la CUD, il est impératif d’organiser le transport en mototaxis qui représente à la fois un atout pour la mobilité des personnes (61% de déplacements), mais aussi un danger pour la sécurité des personnes et de la ville.

Il sera aussi question dans l’implémentation de ce plan d’action, d’identifier et de former les mototaximen à la conduite et à la citoyenneté. 1238 d’entre eux ont déjà été formés et bénéficiés des permis de conduire et des chasubles d’identification, grâce au partenariat CUD – projet Moto Afrique. D’après des statistiques non officielles, 70.000 mototaxis exercent à Douala. Ils brillent par l’incivisme, notamment le non respect du code de la route, les agressions…

En dehors des quartiers résidentiels comme Bonanjo, Bonapriso, Deïdo où l’accès des mototaxis est interdit, la municipalité envisage à long terme, limiter leur accès au centre commercial à Akwa et sa périphérie. Le plan d’action de la professionnalisation et d’assainissement des mototaxis va contraindre ces derniers à payer leurs taxes afin de générer des revenus pour leurs communes de rattachement. Ce plan qui va coûter plus de 2 milliards de FCFA à la CUD pour son implémentation, a été validé par les leaders syndicaux des mototaxis.

CHAN 2020 : le Pr Jean Pierre Mbounja Misse nommé au staff médical des Lions indomptables A’

Previous article

Distinction : Lilian Thuram, fait citoyen d’honneur de la ville de Douala

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité