Education

EDUCATION DE BASE :le syndicat des fondateurs du secteur privé prépare sa 10eme assemblée générale

0

Selon André Bidim, secrétaire exécutif national du Syndicat camerounais des fondateurs des Écoles privées & consultants en éducation de base (S.C.F.E.P.C.E.B), il s’agira davantage de sensibiliser afin de mettre fin aux établissements clandestins. Puis sensibiliser les responsables d’établissements scolaires privés sur de nombreuses dérives constatées.

 

Malgré de nombreux arrêtés signés des ministères concernés pour sanctionner ou ordonner la fermeture des établissements scolaires clandestins au Cameroun en général et au Littoral en particulier, le syndicat Camerounais des fondateurs des Écoles Privées et Consultants en Éducation de Base dit constater que plusieurs établissements continuent de fonctionner en ne respectant aucune valeur fondamentale de la République.

 

Déterminé à ce que les enfants ne se fassent endoctriner de cette façon-là pour éviter une catastrophe générationnelle, conscient que l’éducation de la jeunesse au Cameroun doit être une priorité essentielle du Gouvernement, le Syndicat camerounais des fondateurs des Écoles privées & consultants en éducation de base (S.C.F.E.P.C.E.B) envisage mener plusieurs activités à l’occasion de la tenue de la 10eme assemblée générale. Laquelle va s’articuler autour d’une formation et d’un renforcement de capacités des Fondateurs de l’Enseignement privé dans la capitale économique le 13 avril 2022 à la Salle des fêtes d’Akwa.

 

Au menu

 

Pour la circonstance, le Syndicat a sollicité l’expertise du Guichet unique de la Communauté urbaine de Douala qui devra entretenir l’assemblée sur des aspects comme l’occupation du sol, l’acquisition d’un permis de bâtir et même l’expertise technique des bâtiments à construire, l’ouverture d’un établissement scolaire. Les membres dudit syndicat comptent également sur les expertises des agents de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), des impôts,  question pour eux de leur expliquer les procédures et modules pour l’implantation d’un établissement scolaire dans les localités du Littoral.

 

Ce grand rendez-vous concerne les fondateurs, les directeurs d’écoles et tous ceux qui ont des projets d’éducation, a-t-on appris du secrétaire exécutif national du syndicat en question, André Bidim, par ailleurs chevalier des Palmes académiques.

Linda Mbiapa

VILLE DE DOUALA, LES POPULATIONS DANS L’ATTENTE

Previous article

DROITS HUMAINS ; LE RHEDAC CONVOQUE A LA POLICE JUDICIAIRE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Education