Actualité

Elections régionales: Les autochtones du Canton Bell de Douala 2eme exclus de la liste Rdpc du Wouri

0

Paul Biya appelé au secours pour redresser le tort.

Au lendemain de la convocation du corps électoral par le président de la république, par ailleurs président national du Rassemblement Démocratique du Peule Camerounais(Rdpc), en vue de l’élection régionale du 06 Décembre 2020, les militants de ce parti s’attendaient à ce que les listes d’investiture reflètent au plan national la véritable composition sociologique des territoires auxquels les candidats sont rattachés.
A la place, ils ont plutôt assisté au retour en force des maux tels que le népotisme, le trafic d’influence, le clanisme et les pratiques mafieuses, utilisés par certains cadres du parti des flammes pour des intérêts égoïstes.

Cela s’est illustré de manière scandaleuse dans le département du Wouri et plus spécifiquement à l’Arrondissement de Douala 2ème.

Officiellement, la liste des candidats du Rdpc retenus pour les élections régionales dans le département du Wouri n’est toujours pas publiée. Mais, alors que le parti a opté pour une omerta, cette liste circule déjà dans les réseaux sociaux et elle fait apparaitre deux incongruités graves.

La première tient du nombre d’autochtones du département du Wouri identifiés au nombre de seize sur un effectif total d’une trentaine de personnes, soit environ la moitié de l’effectif total; la seconde observation porte sur l’absence totale des originaires de l’Arrondissement de Douala IIème parmi les cinq personnes retenues alors que tous les autres arrondissements comptent en moyenne deux de leurs ressortissants.

Il apparaît donc clairement que la haute instance du parti a choisi délibérément dans cet arrondissement, d’exclure totalement de la liste, les militants originaires du Canton BELL/NJO~NJO alors que celui-ci regorge des compétences de qualité et en quantité dans les villages Bonadoumbe, Bonadouma et plus particulièrement à Bonapriso, qui en sont les composantes.

En effet, aucune des cinq personnes retenues n’est issue desdits villages. Le cas du septuagénaire Moukoko Sosso Victor, relève d’une acrobatie artistique extraordinaire. Originaire du département du Nkam, ce monsieur dont le seul point de liaison actuel serait sa qualité antérieure de Chargé de Mission du Comité Central dans ledit arrondissement. Il n’y réside pas, n’y milite point de nos jours et n’y mène aucune activité.

D’après nos sources, cette situation déplorable résulterait des manœuvres et des informations erronées portées au Comité Central du Rdpc par une élue du peuple de Douala 1er, par le passé militante et conseillère municipale de Douala 2ème. C’est elle qui, de source digne de foi, se serait employée à influencer la constitution des sous listes des arrondissements de Douala 1er et 2ème et positionner un maximum de personnes qui lui seront accommodantes.

Qui mieux que les autochtones peuvent mieux défendre les intérêts de leur communauté sur le plan économique et social au Conseil régional dans le contexte actuel où le repli identitaire est très accentué au Cameroun? Le dépit est énorme et la déception du peuple de Douala IIème et des militants de l’arrondissement de Douala 2eme est à son paroxysme.

Aux dernières nouvelles, les forces vives du Canton BELL originaires de l’Arrondissement de Douala 2eme dénoncent cette injustice qui leur a été réservée par l’instance dirigeante du Rdpc. Elles exigent ce qui relève du minimum et souhaitent la mise en œuvre des actions correctives pour réparer ce tort.

Déjà, les regards de ces militants se tournent vers le président national qui s’est distingué à maintes reprises par des actions de protection des minorités dans le Rdpc, plus singulièrement à Douala 2eme. Ceux qui orchestrent les injustices et rament à contre-courant des instructions de Paul Biya doivent se rappeler une chose: il sait frapper. Et en général là où on s’attend le moins.

Décentralisation: Voici le rôle du Conseil régional

Previous article

Salubrité: Limbe 1er, commune la plus propre du Cameroun

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité