ActualitéSanté

Epidémie de la rougeole : le gouvernement subventionne la deuxième dose de vaccin

0

Alors que le pays est touché de plein fouet par l’épidémie de la rougeole qui a déjà fait plus d’une dizaine de morts selon les chiffres officiels, l’Etat opte pour la subvention du deuxième rappel vaccinal, qui était jusque là payant.

Fort de la résurgence de la rougeole au Cameroun et des dégâts causés par cette infection virale qui touche majoritairement les enfants, le gouvernement a mis sur pied une deuxième dose de vaccination gratuite.

Une stratégie qui vise à donner l’accès du vaccin au plus grand nombre de personnes, nommant les familles à faible revenus. Selon les chiffres des autorités sanitaires du pays, plus de 3 mille enfants sont contaminés et la quasi-totalité des régions sont concernées.

La rougeole en effet, est une maladie contagieuse qui se contracte par la salive, les gouttelettes de sécrétions nasales qu’une personne infectée (majoritairement des enfants) peut émettre. C’est une maladie qui au départ commence par la fièvre, ensuite l’écoulement nasal la toux s’installe et puis les yeux deviennent rouges et parfois larmoyants. Après quoi surgit une éruption cutanée. Des plaques rouges sur le visage avec des intervalles de peaux saines. Des éruptions qui progressivement atteignent le reste du corps.

LES COMPLICATIONS

Selon docteur Priscille Djiodo, pédiatre à l’hôpital de district de Deido à Douala, le virus de la rougeole en lui-même n’est pas mortel. « Ce qui fait sa gravité, c’est que c’est un virus qui affaiblit le système immunitaire. Une maladie anergisante qui affaiblit le système immunitaire. Toute chose propice à la survenue des maladies opportunistes. Lesquelles maladies vont compliquer l’infection chez l’enfant non vacciné et n’ayant pas des anticorps solides. On parlera alors de rougeole compliquer », renseigne la pédiatre.

Des complications susceptibles de toucher tous les organes de l’organisme. Elles vont par exemple endommager le système nerveux ; ce qui pourrait entrainer une méningite.

Des complications respiratoires pouvant occasionner des infections pulmonaires, notamment une pneumonie. La rougeole dans sa phase compliquée peut aussi toucher le tube digestif et engendrer des diarrhées sévères. Maladie au départ virale, la rougeole peut se surinfecter et devenir mortelle.

Pour barrer la voix à cette maladie évitable par la vaccination, le gouvernement camerounais, vu la recrudescence des épidémies de rougeole a mis sur pied un deuxième rappel vaccinal gratuit. « Avant on faisait la première vaccination à l’âge de 09 mois au même que la fièvre jaune et on faisait un rappel entre 12 et 15 mois, cette fois payant par les parents », précise Dr Priscille Djiodo.

Maladie immunisante, la rougeole selon les spécialiste, peut aussi toucher des « grandes » personnes ; particulièrement des personnes qui n’ayant pas été vaccinées et qui à un moment de la vie trouvent leur système immunitaire affaiblit. Les femmes enceintes sont des potentiels sujets à risque.

Elthon Djeutcha

Ecole de football des brasseries : nouvelle stratégie, nouveau look 

Previous article

MAIRIE DE DOUALA : Douala face  à ses enjeux et intérêts

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité