Education

LA CDHC CELEBRE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L’EDUCATION SUR FOND D’INTERPELLATION

0

 

 

Mardi 24 janvier 2023 la journée se célèbre sur le thème: “Investir dans l’humain, faire de l’éducation une priorité”. Dans une déclaration pour la circonstance, la Commission des Droits de l’Homme du Cameroun (CDHC) recommande aux acteurs pertinents de doter tous les établissements de formation publics et privés de bibliothèques physiques et numériques à jour, ainsi que de laboratoires bien équipés, gages d’une formation de qualité.

 

La Commission recommande à tous les acteurs pertinents de veiller à ce que les réfectoires et autres restaurants des établissements de formation de tous les niveaux soient fonctionnels et proposent des repas complets aux apprenants à des prix accessibles, car les succès scolaires et les performances universitaires dépendent aussi largement de la diététique du cerveau. La CDHC recommande la mise en place de dispositifs de surveillance modernes (portiques de sécurité, caméras de surveillance, etc.) pour prévenir et lutter contre les violences et trafics de stupéfiants en milieu scolaire.

Tout comme l’institution soutient et encourage vigoureusement les pouvoirs publics, les entreprises publiques et privées, les partenaires au développement et la société civile à investir sur l’humain.

Cependant, la CDHC s’inquiète de la baisse observée dans l’enregistrement des naissances dans la région de l’Extrême-nord, suite aux attaques répétées de la secte terroriste. En effet, indique t-elle: «plus de 400 900 élèves, dont 37 000 devant passer le certificat d’études primaires, se sont retrouvés sans actes de naissance au mois d’avril 2022, selon les statistiques du Bureau national de l’état civil». La Commission note également que 126 établissements scolaires ont été affectés par les inondations dans les départements  du Mayo-Danay, du Mayo-Tsanaga et du Logone et Chari, en septembre 2022, privant environ 38 813 élèves,  dont 15 826 filles de l’éducation. Ce n’est pas tout. Elle constate la hausse des frais d’inscription aux examens (certificat d’études primaires  et first school leaving certificate) et concours (concours d’entrée en 6e et Common Entrance) au titre de l’année 2023; ils passent de 5000 Fcfa à 6000 Fcfa, après l’entrée en vigueur, le 1er janvier 2023, de la nouvelle loi des finances (loi numéro 2022/020 du 27 décembre 2022) qui revoit à la hausse le montant du timbre fiscal.

Regrets

La CDHC regrette que les promoteurs des établissements scolaires accordent moins d’intérêt au respect de la réglementation en vigueur et, par conséquent, au contenu de la formation au regard de la qualité des enseignants recrutés et des enseignements dispensés, ainsi qu’à la localisation géographique des écoles dans les environnements inappropriés et impropres à la réception des enseignements, soit du fait de l’accessibilité physique, de la qualité des infrastructures, des nuisances ou de la délinquance autour des sites.

Elle regrette également la montée des dérives en milieu scolaire comme: les violences, l’abandon ou la déperdition scolaire (surtout en raison des grossesses non désirées, y compris des cas où des enseignants en sont auteurs ou du manque de ressources  financières), la consommation de drogues  et autres substances psychotropes, le harcèlement sous toutes ses formes, les atteintes à la pudeur et aux moeurs…

Linda Mbiapa

 

MAIRIE DE DOUALA : LA VOIX DE LA CITE DISTINGUEE

Previous article

CONSEIL REGIONAL DU LITTORAL

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Education