Edito

Le septennat du parachèvement

0

A l’occasion de son discours de prestation de serment le 06 novembre dernier, le Président Paul BIYA a promis solennellement à la nation  d’élargir  les  compétences des collectivités territoriales décentralisées.

Il rejoint ainsi une opinion nationale largement acquise à la décentralisation et à l’unité nationale. Dans son adresse, il définit l’objectif de sa démarche : … donner aux communes, communautés urbaines et éventuellement aux régions les moyens d’une plus grande autonomie.

Dans ce chantier majeur de l’œuvre de construction nationale, son ambition est – elle à la hauteur des grands défis qui restent à relever ? A – t – il aujourd’hui une information suffisamment claire et pertinente qui puisse lui permettre de prendre les mesures et décisions les plus adéquates. De quels leviers dispose – t – il pour lever tous les obstacles ?

Ces questions constituent de grands enjeux du nouveau septennat. En effet, dans le contexte historique et politique actuel, il n’y a rien que les camerounais attendent de Paul BIYA qui soit plus important que le parachèvement du processus de décentralisation.

Les différentes déclinaisons de la conduite décentralisée de l’action publique nationale sont de vrais gages de l’émergence économique du pays, de l’amélioration de la qualité de vie des communautés de base et surtout de la relance du projet national.

La création du Ministère de la Décentralisation et du Développement

Local montre que le Président BIYA a conscience de tous les enjeux.

NOS CIMETIÈRES ET NOUS : Par Edouard EBELLE KOTTO

Previous article

L’Etat prévoit un budget de 4850 milliards FCFA

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *